Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

La bibliothèque d'Hitler.

Hitler possédait une bibliothèque de 16 000 volumes, de Don Quichotte à Robinson Crusoë, de Shakespeare à l'Utilisation du gaz moutarde. Pierre Assouline, dans sa chronique, le croque comme « grand lecteur ». On aura tout lu. Ce führer a parcouru Platon et Nietszche à la volée avant d'exterminer les peuplades qui ne lui plaisaient pas. Il dévorait avant d'aboyer.

L'auteur des recherches, Timothy W. Ryback qui vient de publier Hitler's private library narre le contenu de cette bibliothèque de tyranneau. Donc, « qu'est-ce que lire ? » est-on en droit de se demander, si le mec le plus sanguinaire du XXème siècle était cultivé. La culture n'est donc pas un signe d'humanisme. Si le moindre potentat peut prétendre à des lettres de noblesse littéraire, à une finesse de compréhension des grands auteurs et puis après, sans ciller, génocider ses frères et brûler des livres sous prétexte d'éradiquer la culture...je me pose des questions sur le fait de savoir ce qu'est au juste un « grand lecteur ».  Vous me direz qu'Hitler était également un peintre moyen et très scolaire, ce qui est rassurant quant à ses capacités littéraires. Lire un texte n'est pas le comprendre. Apprécier Shakespeare n'est pas vibrer dans le cœur profond de la pensée ontologique. On peut donc supposer que  Hitler psittacisait ses lectures. Ce serait sans doute commode, mais vite dit. Le problème du mal reste entier, livre ou pas livre, culture ou pas culture...


Le trailer de Space Nazis Attack dont la sortie est prévue pour le festival de Cannes 2009.





Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article