Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sɹǝʌuǝ,ן ɐ ʇnoʇ

zǝuıqoqɯǝɹ ɐdɯʎs zǝʎoS

 

 

 

Cet espoir, toujours déçu, de maîtriser le temps en en rebroussant les poils, en en remontant le courant, en en refaisant les choix antérieurs. Détricoter, désincarcérer ce que nous sommes devenus. Cette immense pelote de causes, la remonter, comme un saumon dans une rivière, et redevenir amibe, fœtus, poussière de Big Bang. Les machines à remonter le temps ne sont que des objets littéraires, proustiens. Des souvenirs qui, s'étiolant, vous constituent. L'âme, c'est l'oubli, le fleuve Léthé. Le paradoxe de cette vidéo est que, remontant le temps, elle le descend ; elle avance à reculons. Une rétrovision. Le décor qui s'amenuise d'instant en instant. On sourit de ce faux semblant de double sens. Car, en fait, le temps est insensé. On l'imagine comme un point se déplaçant sur une ligne mais ce n('est qu'une métaphore, un faux semblant. Le temps est immobile.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article