Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pop Up Theater

Asus met en scène 60 ultrabooks dans les rues de LA.

 

 

 

Je lis dans les Inrocks que la génération Y adore les Flashmobs. Non mais c'est n'importe quoi ! La génération Y est justement trop individualiste pour ça. Aux poubelles de l'histoire les apéritifs géants et autres lipdaubes, type UMP Parade ou, récemment, mauvais clip du PS. La génération Y squatte la toile, point barre. Elle est inutile ailleurs. Vincentglad sur Canal Plus devient insipide. On nous rebat les oreilles avec ce modèle mainstream de Bref qui n'est qu'un modèle télévisuel, c'est-à-dire qui n'interagit sur rien que dans un caverneux temps de cerveau nébuleusement disponible. Le point commun, c'est ce Bref, passons à autre chose, cette éruption boulimique de zapper à jamais inassouvie. La génération Y papillonne dans les médias sociaux, multiplie les liens, les partages, les commentaires, les angles, les points de vue. Partager, toujours. Avec humour, souvent. Et désabusé, aussi. Désabusé devant ce hiatus : une hyper technologie face à un gouffre économique annoncé. Génération de crise qui cache son « no future » sous une logorrhée fourmillante qui n'a ni centre ni périphérie, voletant d'une tribu à l'autre avec une agilité propre aux Forever Alone. Un dialogue géant et rhapsodique via des forums, des blogs, des commentaires, des chats, des tweets, des échanges (via Tumblr, Reddit, Google +) ; une frénésie de communiquer sur tout et tout le temps avec une maîtrise accomplie (ou pas...) des niveaux de communication, des types de langages utilisés : memes, photos, phrases courtes, aphorismes, billets, liens. La génération Y, justement, est une génération et pas seulement quelques individus phare comme à la télévision ou dans les médias classiques. Celle d'avant la Z.

 

Et à lire :

Je me suis désintoxiqué de Twitter chez les moines. CLES

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article