Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Piano, flûte (alors) et beatbox par Greg Pattillo.

Thick as a brick



Je ne mets pas ça en musique, quand même ! Pas déranger pour ça un gars comme Ian Anderson, le flûtiste mythique de Jethro Tull (un de mes premiers amours musicaux).
Parce qu'actuellement, voilà la chose : si on est un flûtiste moyen on ne passe pas sur You Tube la barre des 100 visites. Si on est un flûtiste classique, autant aller jouer du Vivalidi remasteristé Jack Lantier dans le tromé.
Mais si on est un flutiste malin (c'est à dire qui ne s'offusque pas de singeries) et qu'on fait des pieds et des mains pour qu'on daigne détourner la tête (plus que les oreilles) vers une perf (idie musicale) on aura la chance d'exploser le compteur de visites.
Et c'est le cas ! Bon flûtiste + une touche de piano + 3 ou 4 postillons en rythme = mayonnaise youtubesque qui va faire le tour du monde ! Et ça marche. Flûte alors ! Mais on est aussitôt oublié parce qu'on ne peut pas se renouveler et là, on tombe sur un bec.
Allez, Living in the past, c'est encore ce qu'il y a de mieux (même bourré (e)).


[edit] Une video de Koreus .
Le type, nommé Greg Pattillo, n'est pas un amateur comme je le dis au-dessus (tout le monde n'est pas comme moi, hé hé hé ) mais un gars hyper référencé. Mais bon, une fois que sa manie de postillonner lui sera passée, s'il pouvait collaborer à un revival Jethro Tull. Parce que ce son, si ce n'est pas de la descendance de Ian Anderson, je revends tous mes vinyls (y compris la pochette/journal de Thick as a brick). Mais bon, reconnaissons-le : il a un don Pattillo.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article