Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Les enfants réagissent à de nouveaux aliments

Slow food

Le tout en slow motion et avec une jolie musique.

 

 

 

Des aliments inconnus, jamais goûtés. Première rencontre avec des saveurs du troisième type. Le goût se construit comme ça, à la première réaction. Indélébile. Une rencontre mal organisée et on en garde une rancœur toute sa vie, une aversion. A l'inverse, un premier émoi gustatif et c'est la fidélité indéfectible à un goût, une senteur, une texture. Le tout ancré dans une partition inconsciente. Notre palette des saveurs interne et qui servira de parangon à toutes nos découvertes utlérieures en matière culinaire. Adultes, nous avons intériorisé ces schémas de plaisir et de dégoût entremêlés, palimpseste de nos découvertes passées. Nous avons dépassé le primaire couple : j'aime/j'aime pas en une gradation nuancée que l'on appelle le bon goût. Nous sommes des papys gustatifs, des sortes de volcans éteints au-dessus des réctions primaires de l'enfance. Déguster, c'est se rappeler sans s'en souvenir nos premières rencontres comestibles, celles qui ont suivi la tiédeur confiante et sucrée du lait maternel.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article