Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Le tort tue, mais pas la tortue

Cela n'a guère de cerveau, une tortue. Quelques neurones, tout au plus. Rien qui ne puisse servir qu'à la survie. On nomme ça le cerveau reptilien. Nous en avons un, comme ça, au fond de nous, au cœur du nôtre, de cerveau. Enchâssé. Un noyau antique plus vieux que notre humanité. C'est sans doute lui qui va réagir à ces images, pas celui si futile du langage et du raisonnement qui passe des monceaux de temps à pérorer.

Qu'on ne cheche pas à expliquer cette vidéo tant elle est inexplicable. On y trouverait une litanie de raisons par trop évidentes. Des tonnes d'explications : il y en a partout. Nous vivons le règne sophistique (ou sophistiqué) de la démonstration mécanique des choses, de la vie, des choses de la vie. Nous déraisonnons. A tel point que nous subsumons cette immensité de grilles interprétatives sous une grande méconnaissance.

Une tortue dans la mouise, l'autre la relève. C'est inouï, éblouissant. Je n'en reviens pas. Et je ne cheche pas ces satanées explications. Je suis bluffé, c'est tout. Je n'en demande pas plus. Je me mets à ce niveau si ancien de notre cerveau reptilien, celui qui innerve tout notre amour du monde sans calcul, sans détour, sans calembredaines.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

youyouk 17/06/2010 23:03



... je viens de tomber sur cet article par hasard... j'aime



Michèle 15/06/2010 19:03



Touchant, en plus, à voir leur carapace, elle ne sont pas toutes jeunes ces tortues ! Une longue amitié sans doute. Merci pour ce partage.