Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Le lipdub du Super U d'Aigueblanche

T'as pas plus ringard ?



Sur la vague de la hype, au sommet du sommet du frémissement du buzz, dans les profondeurs de la machinerie complexe du net où se concocte ce qui va divinement devenu populaire et qui, par cela même, ne sera plus que du buzz tout rabougri de sa vie éphémère, est situé ce clip ubuesque.
Un sommet !
A priori Super u, un supermarché tout cracra de la périphérie d'une ville montagneuse industrieuse tout carbonifère (Jurassic Parc !) et son staff payé à la manivelle élastique d'un SMIG frigorifié par les hivers douteux des fonds de vallée en forme d'ébauche avancée de friche industrieuse, ce truc là est l'opposé de l'affriolant. A l'extrême opposé.
L'antibuzz. le repoussoir.
Pensez que même l'UMP est passé par là, et c'est tout dire ! C'est le Attila du buzz, tout de même. Rien ne pousse après les petits coeurs de Lefebvre et les jeunes choristes libéraux pétainistes des temps post modernes. On a atteint le sommet inversé de l'anti monde du buzz, ce par quoi il se termine (un peu comme la mort de Dieu).
Super U, le David savoyard a relevé le gant des armées essoufflées d'avoir trop dansé du du Black Eyed Peas ou du Michael Jackson (le glas). You Tube n'existera plus que Super U Aigueblanche vivra encore.
Réduction.
Pensez : face aus 10 000 prisonniers philippins qui moutonnent sur Beat it, face aux 20 000 mexicains qui vampirisent en masse sur Thriller, face aux millions de Coréen qui font des écran digitaux/humains d'apocalypse (now), face aux université anglo saxonnes qui ont bourré l'internet de leurs facéties sautillantes, face à ce wedding entrance qui a vu plusieurs millions de lectures : face à tout ça. Super U Aigueblanche !
Que du bonheur.
C'est petit et c'est grand, c'est après et avant, c'est séminal et déjà mort. Comme tout l'internet incarné ici en cette image. Une copie de copie de copie. Et qui vit encore.
Et c'est bien.
Merci @youyouk pour ce lien.

Commentaire droit de réponse.


A l’attention de VincentDidier, Bloggeur-Compteur  ou compteur-Bloggeur ; ou quand la schizophrénie envahit le Stéphane guillon du pauvre.

 

Cher Monsieur,

Salarié de ce beau magasin que vous astiquer sans connaître, je me dois d’un droit de réponse après lecture de votre billet sur notre Lipdub.

 

Commençons par un peu de culture régionale. Aigueblanche est une petite bourgade  située aux portes de la tarentaise, oui la tarentaise c‘est  Les Ménuires, Méribel, Courchevel, La Plagne, les Arcs, bref que des anonyme dignes d’un « fond de vallée » « tout carbonifères » mais où des millions de gens s’adonnent chaque saison au plaisir de la montagne.

 

Mais passons…Un petit retour sur notre Lipdub imaginé, partagé, et mis en scène avec intérêt par les employés du magasin. Notre ambition n’était nullement de faire de l’ombre aux 10 000 prisonniers philippins ou au 20 000 mexicains mais bien de passer un bon moment tous ensemble !!!

Sortir de certaines difficultés sociales, s’ouvrir aux autres, partager et rires tout simplement tant de leitmotivs à l’origine de ce projet.

Internet ou le diable réincarné qui semble hanter les nuits de notre bloggeur fut pour nous le plus simple des outils pour partager cette vidéo. Mais certains esprits tordus cherchent désespérément  à mettre en exergue des fins mercantiles devant toute initiative. Comment pourrait-il en être autrement de la part de la grande distribution,  ce dragon à cinq têtes à l’origine de toutes les maux sociaux de notre pays, toujours en quête du moindre profit à soutirer à qui veut bien s’en approcher.

 

Je ne m’attarderais pas sur vos considérations et vos tristes raccourcis politiques où s’enchaine un amalgame de tout et de rien, visiblement dans le but de faire dégueuler vos opinions personnelles.

 

Enfin, le Bloggeur qui maîtrise et use, internet, connaissant ce miroir sans teint dans ses moindre détails nous joue le coût de l’overdose. Cette même overdose qu’il s’injecte volontiers tout les jours pour remplir les lignes de ses billets tristement insipides…

Juge et parti, voilà un rôle qu’endosse à merveille le bloggeur schizophrénique qui, par définition, oublie que « la misère » qu’il dépeint ou dénonce et bien souvent sa seule raison d’exister… le temps d’un clic….

 

Après réflexion le titre de compteur ne vous va pas si mal, vous gavez vos enfants ou vos lecteurs de votre vérité mais vous donnez au final du foin à un troupeau bien affamé

"Les mendiants vivent de leurs plaies : il y a des hommes qui profitent de tout même du mépris"    François René de Chateaubriand

 

 A bon entendeur,

 

Boris


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex36 17/06/2010 13:51



Que d'ignominies .... effectivement révélatrices de peu de connaissances tant de la région que de la culture d'entreprise de ces magasins : tous des indépendants fédérés dans une coopérative de
commerçants ... bref tout le contraire des grands comptes de la distributionau sommet de l'art de refourguer n'importe quelle marchandise au mépris tant desconsommateurs que des salariés ...


Lesquels salariés justeùment sont soudés autour d'unn projet commun et partagé ... Ils peuvent être fiers de leur magasin en tout cas !


Quant au magasin lui-même justement, je crois qu'il suffit de regarder pour comprendre : une adaptation du concept "U" sous sa forme la plus achevée ! Vraiment un très beau magasin ! De quoi
faire rougir beaucoup de concurrents réellement misérabilistes, et souvent monopolistiques !


Bref, plus que détruire, ce blog fait davantage de publicité pour l'action entreprise et pour le magasin. Alors bravo à eux !


Alors que dire en conclusion ? La bave du crapeau n'atteint pas les blanches colombes !


 



vincent 17/06/2010 16:51



Eh bien alors, tout le monde est content.


(on dit crapaud)



Jef 09/03/2010 21:59


Bonjour,
Pour Didier : Je ne comprend pas très bien ce besoin de chier sur tout le monde uniquement pour le plaisir de faire une grosse merde.
Pourquoi avez vous déclarer à l'adresse suivante:
http://scoopeo.com/videos/lipdub-de-super-u-aigueblanche

vincentdidier , il y a 7 jours



Bien réussi. Une heureuse surprise, parce que, vu le titre, j'hésitais à regarder à vrai dire. Et bien non. Bravo ! Pas prise de tête et plein d'astuce.

Pourquoi autant de contradiction ?



youyouk 08/03/2010 19:13


Oula, une rixe :) Bon on va pas s'affoler, et puisque je suis "à l'origine" de cette mise en avant, je me sens concerné par cet échange de points de vues.

Pour faire simple, je me considère moi même comme un surfeur du net, à la recherche inlassable et intarissable de "petits phénomènes", les liens qui aiguisent ma curiosité et apaisent ma soif de
découvrir. D'autre part, je suis un ancien employé de système U, et la Grande Distri comme on dit, j'en connais un rayon (ah, ah).

Cette vidéo je l'ai trouvé vraiment bien faite, originale, avec un investissement certain de la part des employés, et plus extraordinaire, de la direction qui a accepté une telle initiative, et
encouragé une telle cohésion extravertie.

Alors je pense que cette vidéo mérite d'être vue, simplement et sans chercher à tirer une couverture qui n'est ni médiatique ni l'illusion d'un vidéoludique d'un monde merveilleux. Non, c'est juste
une couverture chauffante à la rigueur, qui réchauffe un peu la main froide de l'internaute qui passe trop de temps sur sa souris.

A bons visionneurs, salut!


didier 04/03/2010 17:25


Je mets la réponse en droit de réponse à votre billet, ce qui me paraît logique. Sachez tout de même que, contrairement en vous et d'aucune manière je ne m'attaque à une personne.


Boris 04/03/2010 13:45



A l’attention de VincentDidier, Bloggeur-Compteur  ou compteur-Bloggeur ; ou
quand la schizophrénie envahit le Stéphane guillon du pauvre.


 


Cher Monsieur,


Salarié de ce beau magasin que vous astiquer sans connaître, je me dois d’un
droit de réponse après lecture de votre billet sur notre Lipdub.


 


Commençons par un peu de culture régionale. Aigueblanche est une petite bourgade 
située aux portes de la tarentaise, oui la tarentaise c‘est  Les Ménuires, Méribel, Courchevel, La Plagne, les Arcs, bref que des anonyme dignes d’un
« fond de vallée » « tout carbonifères » mais où des millions de gens s’adonnent chaque saison au plaisir de la
montagne.


 


Mais passons…Un petit retour sur notre Lipdub imaginé, partagé, et mis en scène avec intérêt par les employés du magasin. Notre
ambition n’était nullement de faire de l’ombre aux 10 000 prisonniers philippins ou au 20 000 mexicains mais bien de passer un bon moment tous
ensemble !!!


Sortir de certaines difficultés sociales, s’ouvrir aux
autres, partager et rires tout simplement tant de leitmotivs à l’origine de ce projet.


Internet ou le diable réincarné qui semble hanter les
nuits de notre bloggeur fut pour nous le plus simple des outils pour partager cette vidéo. Mais certains esprits tordus cherchent désespérément  à
mettre en exergue des fins mercantiles devant toute initiative. Comment pourrait-il en être autrement de la part de la grande distribution,  ce dragon
à cinq têtes à l’origine de toutes les maux sociaux de notre pays, toujours en quête du moindre profit à soutirer à qui veut bien s’en approcher.


 


Je ne m’attarderais pas sur vos considérations et vos
tristes raccourcis politiques où s’enchaine un amalgame de tout et de rien, visiblement dans le but de faire dégueuler vos opinions personnelles.


 


Enfin, le Bloggeur qui maîtrise et use, internet, connaissant ce miroir sans teint dans ses moindre détails nous joue le coût de
l’overdose. Cette même overdose qu’il s’injecte volontiers tout les jours pour remplir les lignes de ses billets tristement insipides…


Juge et parti, voilà un rôle qu’endosse à merveille le bloggeur schizophrénique qui, par définition, oublie que « la
misère » qu’il dépeint ou dénonce et bien souvent sa seule raison d’exister… le temps d’un clic….


 


Après réflexion le titre de compteur ne vous va pas si mal, vous gavez vos enfants ou vos lecteurs de votre vérité mais vous
donnez au final du foin à un troupeau bien affamé. 


"Les mendiants vivent de leurs plaies : il y a des hommes
qui profitent de tout même du mépris"    François René de Chateaubriand


 


 A bon entendeur,


 


Boris