Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le grenier de Scoopeo

Je plonge dans ce que j'ai posté depuis des lustres et en retire quelques liens qui ont plu :



Vidéo : auto stop. Ils sont tombés sur un fou !

Poker. Une vidéo bien bluffante de Koreus. Comment tricher.

Photos : il y a du monde au balcon.

Portfolio : de magnifiques photos d'icebergs.

Vidéo : quand mamy réagissait à 2 girls 1 cup

Vidéo : un tambour et 100 personnages de 1 à 100 ans.

Vidéo : Le moins d'effort possible ^^

Raton laveur voleur. Une vidéo animalère très drôle !

Hommage à Patouille à qui ça doit manquer : une tempête en Bretagne.

Pub Dove : le plus joli pastiche, d'après moi.

Animaux : le hibou polymrphe.


La suite un autre jour.

Un constat pour les habitués de Sccopeo : mes Scoops ne sont cliqués que parcequ'ils ont plu. Je me suis gaufré un paquet de fois, je peux vous le dire. Pas mal de Scoops a 1 ou 2 clics et encore récemment. C'est bien et ça ne peut être que comme ça, pour moi. Les twitteux me comprennent qui ne sont pas toujours retwitté à la "valeur" de leurs twitts. Alors quand je vois des gens qui ont toujours au moins 10 à 20 clics de complaisance et qui "tapent" la homepage en snobant la maturation des "Presque Promus" parce qu'ils on fait du lobbying ou de l'appel au clics, je souris. Laissez moi ce sourire...

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Raymond Viger 04/07/2010 16:23



Merci. Je suis heureux d'apprendre que la porte n'est pas verrouillée!



didier 04/07/2010 16:01



Je sais. Merci de ton soutien. Ce n'est pas l'envie qui me manque. Je pense revenir, malgré tout...



Raymond Viger 04/07/2010 15:20



Bonjour M. Didier.


Déjà 25 jours que vous n'êtes pas revenu sur Scoopeo. Je suis toujours attristé de votre départ. La perfection n'existe pas dans ce monde. Il est vrai que les administrateurs de Scoopeo sont un
peu endormis. Il est vrai que plusieurs n'utilisent pas Scoopeo à bon escient. Mais est-ce une raison pour abandonner ceux qui vous suivaient et qui appréciaient votre présence?


Raymond.