Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'éternel retour du rond

Photobucket

 

Thick as a brick

 

La Terre est-elle ronde ? Il a bien fallu qu'un jour Galilée doute pour qu'on se rende à l'évidence, brisant ce qui est plus fort que tout : la croyance. Il a fallu que l'Occident jette sa Bible aux oubliettes des calembredaines infantiles. L'évolution, de même. Le chemin est âpre à dégommer des dogmes. Maintenant, que quelque attardés américains croient encore à Adam et Eve, cela fait sourire, ou pas.

L'éternel retour, c'est du pareil au même. C'est un dogme nietszchéen en opposition au dogme comtien du progrès linéaire. Deux dogmes pour le prix d'un. Un pack de deux, c'est possible ? C'est ce que Kant nommait une antinomie de la raison. Soit le temps a un début et une fin, soit il n'a ni début ni fin, ni queue ni tête. Comte : on va au progrès infini. Nietsche : on tourne en rond depuis la mort de Dieu. Les deux ont sans doute raison en même temps suivant le principe de Heisenberg. Philo quantique (Kantique ? Cantique ?). Selon Kant, qui n'a jamais picolé, toute raison déraille dans l'ivresse de son propre délire. Amen. Ou peu amène, en fait.

La terre est donc devenue ronde à la fin du Moyen Age, car avant elle était plate. Mais bon, plate, elle peut redevenir. Méfions-nous des dogmatiques avec leurs fatwa furibardes. La barbe ! Quant à l'avenir de nos illusions d'un temps longiligne ou spiralaire, c'est de l'ordre de la foutaise de bistro. Chose en soi. Dieu s'est caché derrière le nuage de la non existence de peur qu'on subodore trop ses magouilles si déraisonnables.

Bon, au fond, pour vivre, soyons impossibles et demandons le raisonnable.

 

Clip : Kalle Matson. Thick as thieves.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article