Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

French Fiction

Bashing au pays de Bashung

Sacrés Français !

 

FRENCH FICTION from Hervé De Wilde on Vimeo.

 

"Quelques anecdotes sur les français à travers les films et séries américaines : Pulp Fiction, Maman j'ai raté l'avion, Tout peut arriver, Polly et moi, L'auberge espagnole (ok, pas un film américain), Friends, Episode, Un jour sans fin, Matrix, Pirates des caraïbes, Minuit à Paris, French kiss.."


P.S.

Newsweek, l'hebdo américain qui s'est cassé la margoulette éditoriale récemment, fermant les portes à son édition papier, moque la France dans un grand article intitulé " Fall of France". Un titre catastrophiste sur les fromages qui puent comme la presse anglo saxonne libérale a le secret de la distillation saisonnière. Comment dit-on "marronnier" en anglais ?

Du coup, Le Monde est monté au créneau pour désinguer ce billet pas doux en montrant les erreurs de ce French Bashing. (He oui, le bashing au pays de Bashung...)

Nous nous viderions de notre sang par la faute des socialistes assimilés aux communistes, aus révolutionnaires sans culotte de 89, aux attardés mentaux dieudonnisés recroquevillés sur leur grelottante frilosité pudibonde face au monde de l'argent. Des vains  idéologues rigoristes fixés à leur dogme égalitariste et sombrant de la sorte en laissant partir les purs cerveaux, les purs génies, les entrepreneurs qui vont changer la face du monde. Et le tout, nimbé d'un pessimisme digne du déclin de l'Empire Romain. Oh my dear ! Les pôvres !

Donc, le trésor national auquel on va s'agripper, c'est notre langue, du coup, comme ces inserts dans les films américains, reliquat de notre prestige colonial et napoléonien. Des croûtes. des croupions. Du croupissement. Eh bien Madame Janine di Giovanni, on vous en garde un rien que pour vous, de mot, et qui fait l'honneur mondial de notre nation à vos yeux exangue, c'est celui du général Cambronne.

Merde alors !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article