Who's who ?

 

 

 

Derrière la caméra, c'est une femme, visiblement. Les films tournés à la première personne - autofiction - demandent une gymnastique du regard. Alors, au fil de cette courte histoire, parmi l'éparpillement des plans, on cheche à dresser son portrait, se figurer son physique. L'auto fiction est un jeu de miroirs qui renvoient des séries d'image aveugles. Plus on dit - ou voit, comme ici - mois on sait, plus on suppose. Et plus on suppose, plus notre esprit fait de chemin et mieux on comprend.

Mais, avec cette vidéo, on comprend vers la fin qu'on n'a rien compris en fait. Rien de rien. Vous me suivez ?

Tag(s) : #video
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog