Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Compilation de scènes avec des miroirs.

Réflections



A la réflexion, l'image du miroir qui inverse le monde nous foudroie (cherchez le jeu de mots). Elle montre trop ce que nous ne voyons pas ou ce que nous ne voulons pas voir, c'est une fausse symétrie et le cinéma en joue (qui lui-même est un miroir fantasmé du réel). Le reflet nous fait entrer dans le décor avec toutes ses aspérités, ses dangers. Nous nous percevons comme vulnérables, vieillissants, fragiles. Vite, regardant ailleurs, toute cette faune fantastique disparaît : notre image n'était qu'une illusion. Du cinéma.
Lacan disait que notre moi ne se constituait en tant que tel qu'à partir du moment où il se voit dans un miroir. Je ne deviens moi-même qu'à partir du moment où je me perçois. Mais, m'identifiant ainsi, je me perds dans ce monde en devenir car je quitte cette image en l'intériorisant, pensant qu'elle est ce que les autres perçoivent de mon être. ce qui est faux. Existant, on a une fausse image de soi, partielle, figée, métonymique.
Ne parlons même pas de l'autre intrusif qui habite ce miroir et qu'on n'avait pas vu, le cinéma s'en charge si bien...



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article