Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Baillements

 photo baillements_zps5b793378.png 

 

Universalité du baillement, de ce relâchement musculaire qui nous vient de l'ennui, de ces moments de digestion animale où rien ne compte plus que notre bienfaisante régression somatique. Ce grand déploiement de la bouche comme un cri muet, souvent accompagné d'étirements, est un geste antisocial d'inaction et de désintérêt. Le gros légumineux qui sommeille alors si visiblement en nous et que l'on s'efforce en vain de cacher pour masquer notre manque d'intérêt au présent, ce gros légume, c'est notre corps qui a son langage propre et qui, la plupart du temps échappe à la volonté ratiocinante. Je baille donc je suis est un des raccourcis non cartésiens qui fait que nous sommes avant tout des êtres vivants. Enfin, des sortes d'animaux, en somme, qui furent au monde bien avant que Descartes n'affirme son cogito ergo sum : des bailleurs de fond.

 

 

Yawns from Everynone on Vimeo.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article