Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'être.

Ne pas dire que vous ne saviez rien, au moment de mourir.  Vous saviez bien à l’avance, vous savez bien que vous n’all(i)ez rien savoir du tout. Et cela vous enchante, du reste. Vivre est comme une épuisante et vaine tâche qui consisterait à chercher à savoir ce qu’est l’être sachant que…(vous avez déjà deviné la fin de ma phrase, c’est déjà ça !). Tout ce que vous savez est inscrit dans une sphère, une sorte de bulle. Il n’y a pas d’au-delà. Pourquoi c’est une sphère, pourquoi vous voulez savoir, pourquoi l’être s’échappe-t-il toujours de vos maigres concepts. Le sauriez vous que cela ne vous empêcherait pas de vivre, au contraire. D’ailleurs, mieux vaut ne pas se poser de questions. L’anniversaire de grand-père, le prochain film de Almodovar, la prochaine exposition de Courbet, la couleur du ciel, le papier peint de la salle de bains…Chez nos contemporains -le mot est lâché- la philosophie ne se borne qu’à un enseignement végétatif, culturel. C’est creux. Notre époque a vilainement évacué la métaphysique. Elle se jette dans le néant de la survie. C’est bien, c’est noble. C’est nul. Nos créatifs ne cherchent qu’à nous étonner. Nos philosophes qu’à nous ébahir de bons sentiments. Les paysages filent dans nos lucarnes étranges. Nous ne voyons plus que l’étrangeté d’ycelles. Nous nous vautrons de notre ignorance, planète nombriliste, jeux de miroirs brisés. Nous ne saurons jamais rien et nous faisons tout pour ne pas le savoir.Parce que si vous aviez su, vraiment, vous ne seriez peut-être – sans doute – pas venus. Je me trompe ? Venus, je veux dire à être. Etre sachant que savoir n’est pas être. Sachant que vous ne sauriez rien….du tout. Du tout de l’être. Vous êtes donc là, malgré mes mises en garde. Vous vous condamnez à ne rien savoir. C’est clair cette idée ? Et vous n’allez réellement rien savoir, ne vous leurrez pas comme ça. Moi, ce que je dis… moi, je sais que je ne saurai rien et que je ferai tout pour ne plus rien vouloir savoir, si je veux vivre en paix. On ne peut pas savoir et être, c'est incompatible. Si vous êtes là, c'est que vous avez choisi l'aveuglement. Vous êtes là, c'est. C'est et c'est tout. Cela suffit amplement au capitalisme de notre jungle humaine qui va s'étouffer de son manque de distance. Mais c'est inéluctable. Il n'y a rien à faire. Je suis un nihiliste, je sais. Je sais cela. Et je sais aussi que l'être n'est pas ce que je sais. C'est...
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article