Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Hé ! Gueule !

Je voulais vous parler de Hegel, une petite causerie, entre amis. Quoi ? Vous ne connaissez pas ? Ce n'est pas mon voisin et d'ailleurs, il est mort depuis assez longtemps. C'était sans doute un philosophe. Barbant, encore ma causerie. Allez voir les vidéos, c'est mieux. Et je vais rester tout seul, j'ai l'habitude à causer dans le vide. C'est pas grave.

C'est le seul qui parle de l'abstrait. Moi-même je le suis, abstrait. Je peux remplacer n'importe quel atome de mon corps par n'importe quel autre. Et quand je dis "atome" je ne sais même pas de quoi je parle. C'est onde ou corpuscule, les deux ? J'ignore la moindre cellule dont je suis composé. Tiens : mes ongles qui poussent, eh bien, je ne sais même pas ce que c'est que cette matière. Tout à l'intérieur de moi : textures, systèmes, flux, vieillissements, échanges, vibrations.... Tout ça, c'est abstrait. Et quand bien même, je penserai, par exemple la tessiture de mon ongle, j'ignorerai son origine, son évolution historique, sa constitution atomique, la dentelure du découpage.... Quand je tiens un fil, je lâche tous les autres.

C'est cela l'abstrait. Je ne peux saisir aucun objet sans que, par toutes les autres portes, il s'échappe. Je suis le résultat de milliards d'assemblages que j'ignore complètement et qui sont interchangeables à l'infini. Je flotte douillettement sur un océan d'ignorance de moi-même. Je me suis habitué à ne rien savoir. Et quand bien même je saurai, je ne saurai encore rien. Donc à quoi bon. C'est ça l'abstrait hégelien.

C'est que ce fameux "quelque chose" n'est en fait rien. Nos connaissances scientifiques ne sont que des captations qui fonctionnent. Comme savoir faire du vélo sans même conaître le moindre principe physique ou apprendre à parler sans même savoir ce qu'est la linguistique. La science ne prouve pas le réel : elle le questionne. Et moi et Hegel, on se tue à vous dire que ce que vous nommez benoîtement "le réel" est pure abstraction.

La matière est une idée magique, un raccourci visuel inconsistant. Votre corps est un infini assemblage d'histoire, de physique, de chimie, de socialogie et de toutes les autres sciences.... Vous n'êtes rien d'autre que ce que vous croyez être. Fonctionnement magique. Nous en somme à la préhistoire de nos consciences.

Et là, je diffère de Hegel. Lui pensait que nous évoluons vers la connaissance. Moi, je pense que non. Notre préhistoire ne s'achèvera jamais. Nous ne vivons que de nier l'abstrait. Le principe leibnizien des indiscernables nous enchaîne à notre grotte.

La fameuse obscurité de la grotte platonicienne où tout le monde croit y voir clair. Et cette belle idée du Soleil que personne ne peut regarder sous peine de devenir aveugle. Et c'est seulement là qu'on comprend qu'il n'y avait rien à voir. Puisque rien n'est vraiment.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article