Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Sans me vanter.

  Il est des endroits venteux, comme chez nous. Cette terre est une immense lande ventée et ce , depuis la nuit des temps. Nos arbres en sont les fruits gourmands qui ondoient et bruissent de leurs millions de feuilles.

Le désert aime les tempêtes à sa façon soudaine d'occulter toute présence en nous fermant les yeux. La dune avance et nous sommes subitement submergés, comme des taupes angoissées, sans repères. Tsunami de sable qui ensevelit notre présence au monde.

Le vent a ceci de commun avec l'amour qu'en soi il n'existe pas, mais seulement indirectement, par ses preuves, ses caresses, ses dégâts ou son absence. Il en connaît tous les registres, les rémanences, les lassitudes.Le souffle.

Il peut-être froid ou chaud, ami ou ennemi, glacial, perturbateur, anodin, vivifiant ou rageur. Nous sommes des ombres à côté de ses colères.

Serait-ce parce que la Terre tourne qu'il y a du vent ? Une planète sans vent se permettrait-elle le luxe ultime d'enfanter la vie ?

C'est un dieu là dessous, encore. Eole dit-on, maître des moulins et de la voile. Que n'aurions découvert les océans sans lui, l'Amérique et autres îles d'exil.

Que feraient les oiseaux et le pollen, sans lui ? Quelle immense panne subiraient les nuages ? Et nos magies romantiques des spectaculaires tempêtes du radeau de la Méduse.

De terre, de mer, d'altitude, de sable, de colère, d'hiver ou d'été ; agaçant parfois, meurtrier peut-être ; lancinant et éphèmère. Sur Jupiter, une tempête circulaire dure depuis des millions d'années, sans cesse hurlante sur des plaines à plus de 2 000 km/h.

Que notre planète ne fut que venteuse, n'eussions nous jamais vu le jour.

C'est comme l'amour, vous dis-je. Des fois absent. Mais il est encore là : souvenir ou espoir. Jamais où on l'attend : ce serait trop beau. Ce fol espoir de maîtriser l'un comme l'autre en ses virulentes ou caressantes apparitions.

Nous sommes ses enfants.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article