Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Insolation.

Voyez l’image insolite au-dessus. Elle ne l’est pas. C’est vous qui l’êtes. Et même insolents. Insultants ? Moi aussi, du reste. Si vous allez en Thaïlande, c’est quotidien de voir un mec passer comme ça par-dessus une rivière ; il en passe des milliers tous les jours. Si j’étais Thaï, mon blog ne s’inaugurerait pas de ce cliché, mais d’un quidam sur le pont de l’Alma.
Tout est relatif.
Une fois, j’achetai le journal du matin au Caïre le gros titre était le suivant : Il a plu durant une heure sur Le Caïre. En effet, la veille, une faible ondée avait légèrement humidifié nos sécheresses. C’était en février. Incroyable, pour un Egyptien : insolite. Du jamais vu.
Pour moi qui vit en Normandie, on titrerait plus facilement sur l’improbable présence du soleil deux heures d’affilée !
L’insolite n’est donc pas forcément le rare, mais ce que l’on n’a pas l’habitude de voir, de côtoyer. Une girafe en Europe au XVIIIème siècle devait être un sommet attractif. Cléopâtre avait dû omettre d’en amener quelques exemplaires à l’époque. Je me souviens que les blogs de l’époque en faisaient leurs gorges chaudes. Les feuilles de chou, je veux dire.
Donc ce gars qui traverse accroché à un câble un torrent n’est qu’un banal passant dans son pays.
Autre anecdote du vieux voyageur que je suis. L’an passé, à Delhi, mon passe temps était de photographier les animaux. Un attroupement amusé se formait dès que je prenais un chien en photo. Quelle idée extraordinaire n’avais-je pas de prendre cet animal. C’est comme si, en France je prenais avec attention scrupuleuse les plaques d’égout.
Question d’habitude.
Et de fait tout est insolite quand on y prête attention. Regardez bien autour de vous, prenez un peu de distance. Mettez vous dans la peau d’un Thaï ou d’un Egyptien.
Que de temps ne passez vous devant les lucarnes lumineuses. Combien d’heures êtes-vous enfermés dans votre diligente automobile. Que de temps passez-vous à vous extasier de vos vacances exotiques, vos films vulgaires, vos fêtes lassantes et vos monstrueux a prioris qui rendent les autres si insolites, alors que c’est bien vous qui l’êtes. Insolents.
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article