Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

eva persson

On se promène en plusieurs temps sur cette image. Un portrait, dirait-on. La couleur de la voiture, le sigle K en haut, l'appareil idiot, la casquette banale : le renvoi des deux sigles rouges. Une chemise, un type qui attend, une jambe négligemment repliée. L'appareil, à y regarder de plus près est une radio. Elle est bizarre avec ses lèvres.

Ce type a trente, trente cinq ans. sa bagnole n'est pas neuve. Il attend. Qu'attend-il ?

Notre intelligence tourne en rond devant ce qu'elle devine comme des signes d'une banalité ostensible. Et pourtant cette photo ne l'est pas...banale, encore moins ostensible.

L'intelligence ne se montre pas. Elle se cherche. Elle n'est jamais donné : ce n'est pas du brillant.

Les photos de cette Suédoise, Eva Persson ne sont pas un parangon de l'insolite. A première vue. Mais peut-être, certainement une idée de l'intelligence. Quelque chose qui sans cesse cherche, touve des signes , les triture, barre, revient sur ses pas, émet des hypothèses. L'intelligence c'est l'ouverture. C'est aussi le silence souvent.

C'est pourquoi ces photos le sont, intelligentes. Elles ne parlent pas, n'émettent pas de sens. C'est à l'opposé de ce qu'on voit à longueur de temps sur la toile et dans les média. Elles ne sont pas pour autant dépourvues de sens, encore moins polysémiques.

L'intitulé de la série est "Life in death". Village suédois. Portraits. Une famille. des enfants. la neige. Cherchez. Cherchez par vous mêmes, faites un effort. Suivez cet album.

Regardez tout très vite.

Puis moins vite.

Puis encore moins.

Attardez vous, immergez-vous dans les silences.

Sentez comme vous êtes éphémères et que cette photographe a saisi sans le monter ce sentiment.

ici cliquez pour visiter.Revenez y de temps en temps. La vie dans la mort. Cliquez sur la série life in death, puis sur la photo.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article