Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

sable

  Voilà, tu es repartie dans ta fusée. Je suis assis sur la plage, sur ma terre. je regarde les étoiles, là bas, au loin. Maintenant, je suis seul. Je suis perdu. Atterré. Je ne vois pas le sens de tout ça. Je ne comprends rien. Je suis tout seul sur le sable. L'univers. Je regarde là bas, les étoiles où tu dois être. Mais laquelle ? Vers quel endroit me tourner, sur quel point précis fixer mon imagination. La chercher en moi même; peut-être. je n'y crois pas. Les vagues viennent me lécher les pieds. je pense à toi. Divinité.
  Le ressac, les milliards d'indécises gouttelettes, le bercement lent de la houle : tout te contient . Mais tu es unique, seule. Tu es un point de l'immensité. Je cherche, je cherche. ta fusée est partie si vite au dessus de l'océan. J'ai a peu près vu la direction. Mais après ? Quelle étoile adorer ou quelle planète, quel rêve chérir. Dans combien de temps reviendras-tu m'inonder de ton être ?
Je sens mes veines, ma respiration se mêler au vent, aux nuages de sable. Je redoutais tant ce moment. Il a bien fallu qu'il advienne. Les nuages cachent les étoiles de temps à autre, les mille reflets étincellent, les mille pensées me dépossèdent.
Plus je regarde, moins je vois. Ma vision est incertaine.Pourvu que je ne t'aie pas perdue. Pourvu que je ne t'ai pas perdue. Pourvu...Des vagues, des vagues, des vagues...Les mille et un reflets de la perte, d'un manque que l'on n'oublie pas, que l'on n'oubliera pas. Jamais.
Tu es vite partie. Tu es très lointaine désormais>. Quelques années lumière, je redoute.
Un nouveau ciel arrive maintenant. Il va bien fallaoir composer. Il seraiot inutile d'abandonner. Il n'y a pas deux univers.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article