Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

L'éternel retour du retour.

Une fleur morte.
 
 
C’est une histoire triste, peu glorieuse,
C’est un cri déchirant et une douleur vive,
Je m’enfonce dans la terre, du sable plein les oreilles.
C’est d’une fin de monde, d’un abandon
Lamentables et sans nom.
Des herbes folles vont courir sur moi
En silence
En absence
Le miroir gardera ses ténébreux secrets
Ouverts comme en dedans vers de mystérieux êtres.
Et je n’entends plus rien qu’une houle morcelée
En épars souvenirs tous aussi acérés
Ouverts, ébréchés et tranchants
Comme des fleurs offertes à un dément.
En partance
En errance
C’est une histoire de désolation et d’oubli
C’est une réponse factice à un soleil maudit
Je ne remonterai plus vers l’océan lointain
C’est un dieu qui se meut, là-bas, sur l’horizon
Qui se croit heureux d’être devenu sans nom
Comme on dit des pierres et aussi des poissons
En souffrance
En distance
Ainsi c’est une histoire dont je t’écris la fin
Pétales de noirceur, chagrins de feuilles
Enseveli comme l’ombre d’une foule morte
Au-dedans de moi-même j’ai effacé les portes.
Bloqué les issues des rêves d’antan
Verrouillé l’espoir d’une main alerte.
En pleurs, à l'encre noire,
Comme devant une fleur morte.
 
 
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article