Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

sur le vive

C'est un métier, blogueur. Dur et redur. On y passse un temps fou. L'objectif annoncé étant d'avoir un max de groupies et le promeneurs. Et de ne rien dire aux voisins, amis et famille même des fois.

Le matin, on se rue sur son compteur de visites et on scrute les statistiques. On se demande bien qui a pu s'intéresser à vos savoir faire, trouvailles, inactualités contemporaines et j'en passe.

C'est un métier. Remarquez, on peut être chômeur et blogueur ; ce n'est donc pas un métier. Mais il faut remettre l'ouvrage cent fois ni loi.

La journée et le soir, on cherche, on écrit, on furète le net et l'environnement immédiat. On se demande comment on va faire pour paraître original.

Car, pourquoi va-t-on s'intéresser à vous si ce n'est par intérêt, comme son nom l'indique. Je m'explique par moi-même : je cultive l'intérêt des oisifs de l'internet en écrivant des lettres à une hypothétique inconnue qui se reconnaît si peu elle même, en mettant en ligne des photos piquées à des inconnus, en attaquant mon public proche avec des photos trop connues...

C'est un métier, mais qui ne sert pas à grand chose qu'à défouler, si l'on veut bien entendre ce terme, le scripteur, qui aurait comme une crampe à l'égo.

Blogueur, c'est la tâche infinie d'être. C'est inépuisable, donc épuisant. Comme il en est du désir. De l'autre. Du désir de l'autre. Cherchant à intéresser sans intérêt quelconque, bien souvent on en est réduit (comme la pièce du même non) à fair son intéressant.

C'est aussi bien de dormir. Et c'est moins fatiguant, si ce n'est que personne, que je sache, ne vous regarde dormir. Avant, on dormait, actuellement, je crois que personne ne dort plus vraiment. Il faut qu'on s'intéresse à tout pour paraître cultivé et se faire chier à regarder des films, des expos, à faire des voyages entremêlés de photos et de films qu'on mettra ensuite sur son blog que tout le monde connaîtra mais que personne ne verra. Comme un rêve. Eveillé.

Blogueur, c'est un métier, vous dis-je. D'époque. Comme on dit de meubles ou du papier peint. C'est nul. C'est chiant. C'est rasoir. Comme toute passion. Cela n'a ni queue ni tête, ni bite ni couilles. Aucune subversion. Que du politiquement correct.

Surfez, voir, sur les blog. Il n' a pas grand chose, en fait. Que des niaiseries au kilomètre. Des photos de meufs, des poésies à la gomme, des sites d'entreprise ou de vente, des lobbies, des meufs à poil, des tablmeaux, de la musique...

Le vrai luxe serait d'écrire en direct le blog infini à pludieurs mains.

Le vrai luxe serait qu'on ne soit que le blog de Dieu.

Le vrai luxe ce serait qu'on ait vraiment du temps pour n'avoir aucune volonté de séduire.

Le vrai luxe serait de n'en n'avoir pas.

Le vrai luxe serait de n'avoir qu'un lecteur de son blog : soi-même, à savoir Dieu.

Ce ne serait pas du luxe.

Allez, après toutes ces bêtises qui dé-foulent, je vous souhaite un bon dimanche...

Legnome

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lyrazu 23/10/2006 18:13

Que des niaiseries au kilomètre. AH bon . Des photos de meufs, Pas chez moi.des poésies à la gomme,  Non, des parodies. C'est pas pareil. des sites d'entreprise. Bien sûr, à  13 ans, tout le monde a une entreprise. ou de vente, Mais oui mais oui. des lobbies, Niètedes meufs à poil, Jamais de la vie. des tablmeaux, Je crois pas.de la musique... Si pour toi la musique est synonime de niaiserie....ahem ! non, j'ai rein dit, je suis pas là....