Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

lettre n°8

                                       , elle s'excuse de je ne sais pas quoi qui m'aurait blessé, alors qu'elle m'a tuer et elle a culot de me dire que j'ai changé, Miss Têtue ! Elle est gonflée, la friponne. Parce que elle, non non, elle n'a pas changé ! Vilaine chose ! Mis à part ça, quand je ne lui dis pas adieu à tout bout de champ, je l'adore, et elle le sait. C'est d'ailleurs ce qui fait sa force, se sentiment de puissance, à cette chipie. Mais si je l'adore tant, ma têtue, c'est qu'elle est un "océan de gentillesse" comme je lui avais écrit une fois. Et qu'elle est "complexe", comme je lui avais écrit une autre. Plusieurs faces. Et puis d'autres choses gentilles. Pas méchantes, je veux dire. Comme cette lettre, au fond...Petit jeu entre mon inconnue(très maligne) et moi.
 
 
Je connais une personne têtue (adorable)comme une mule (ange). Elle a un sourire d'ange. Je lui ai déjà dit adieu trois fois en un mois et les trois fois elle est revenue. Et après, elle me dit que j'en fais trop. C'est fort !
Je l'appelle au téléphone : elle me parle une heure trente et encore, j'ai arrêté, on y serait encore. Plus tard, elle me dit qu'elle ne veut plus que je l'appelle. Je ne sais toujours pas pourquoi, je dois dire des bêtises, alors que c'est ELLE qui a monopolisé la parole ! Je lui dis "Adieu je t'adore" et elle me répond qu'elle viendra me voir même si je ne le veux pas.
 
 Je lui écris des lettres : au bout de la quatrième, elle veut que j'arrête pour être comme les autres, parce que les autres ne reçoivent pas de lettres, eux. OK alors, je lui envoie un texto disant que j'arrête tout. Adieu, je t'adore, mais je ne veux pas t'embêter, te flinguer.
 Et qu'est-ce que je reçois la semaine suivante ? Une lettre de Kissinger : ça tombe bien, moi je ne veux pas être comme les autres. Et de plus j'adore qu'on m'écrive (mais les gens  d'arrêter de lui faire des petits cadeaux. Cela ne la "gêne" pas. C'est bien une fille !écrivent si peu, ma brave dame)
 J'ai donc répondu à sa lettre par une cinquième et une sixième sur mon blog, puis une septième et voilà la huitième.. Na ! Cela commence à bien faire, Miss Têtue. Elle ne m'a jamais dit par contre
 
Dans sa lettre
 
 
    Qu'est-ce que je fais ? Je la tue tout de suite ou j'attends encore cinquante ans ? Allez ! J'attends la millième lettre avant de m'acheter un sabre japonais collector à la Kill Bill. Parce que, si je veux, je suis aussi têtu qu'elle, sinon plus. La preuve ? On en est déjà à la huitième lettre sur mille. Ah tu veux la baston, corne contre corne. Non de d'là ! Tu vas l'avoir. Tu m'as dit "Je m'excuse"(de m'avoir tué, merci). C'est déjà çà. Mais moi, je t'ai dit trois fois "Adieu". Non de d'là !
 Rampe ! Rampe donc, ma vengeance est sur cette page web. J'écris, j'écris, tu me lis en cachette, mine de rien, sans en avoir l'air. Mais je sais que tu me lis, parmi d'autres, car les statistiques du blog me montrent que j'ai plusieurs lecteurs/trices qui suivent cette série de lettres. (je ne publierai jamais les tiennes, promis)
 
 Et si toi, par malheur, tu oses ME dire "Adieu", alors, ma vieille, c'est pas mille lettres que tu vas recevoir comme fessée, mais deux mille. Je suis cap ! Et là, j'écris ton nom partout, comme dans la chanson de Cabrel. "Sur les murs de tous les palaiiiiiiiiis" !
 
   Je suis un géologue, t'ai-je écrit. C'est à dire que nos relations deviennent très éparses, à l'échelle géologique, sur les millions d'années. Highlander ! Je t'ai écrit aussi que toute cette histoire me semblait trop sérieuse, qu'il fallait y mettre un peu de légèreté.
 
Donc, je te le promets, chère inconnue, la prochaine missive, le sera, légère... légère....
 
 
Superbiz...et coup de corne à la petite chèvre.
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article