Assurance touriste



Ça en dit un bout sur le touriste : un mec qui se balade dans le décor. Zapping de décor. Même mec qui trimballe son désœuvrement (alibi culturel ou pas). Le tourisme de soi-même, se devenir exotique pour trouver ce qu’on peut bien être d’autre qu’une banalité parlante, qu’un travail bien défini, qu’un boulimique du quotidien fatigué. On passe, par la baguette magique du tourisme, du déplaisant au plaisant. Plaisanterie. On ne découvre rien qu’un ver de terre habile à faire semblant d’absorber et qui suçote la planète.

L’occidental fait rayonner ses sous dans le tiers monde, l’immole sous un fatras de photos et glorifie ainsi ses pérégrinations ubuesques.

Le tourisme, par cela, ne sera jamais un concept universel.

Tartarin de Tarascon et ses lions imaginaires…car, si on part, si on rentre dans le décor, c’est bien pour faire part à sa caste, au retour, de la richesse de son imagination. Personne n’est dupe.

L’extase du touriste devant ce qu’il visite ; c’est à analyser ça, tiens ! Souvenir écran. Tiens, je vais regarder Total Recall.

 

 

Tag(s) : #video
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog