Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

The day there was no news

Gîter



Un flamboiement de nouvelles, des marées d'informations continuelles : notre époque industrielle a tout calqué sur la chaîne, la poductivité fluide. Continuel tapis de bombes informatives. Nous savons tout sur tout en un incessant oubli. Le geek est l'ultime avatar de l'homme qui est entièrement structuré par le défilé spectaculaire des brèves, analyses de fond, photos, scoops, interviews, résultats, tendances...Facebookman, Twitterman, Blogman, RSSman. Tout ce qui compte n'est pas le contenu, mais la rapidité de propagation au travers de structures molles aux mailles sans cesse en construction, tentaculaires. Surinformation, comme une hyperglycémie. L'immédiateté s'est dissoute dans un maillage d'ondes. Le réel n'est plus que métaphorique et parcellaire. On nous ressasse de grandes batailles où nous ne sommes jamais. L'information égare, dilapide. Le temps d'essayer de comprendre s'éloigne sans cesse à l'horizon, poussé par le tapis roulant des news. Dans un fourmillement où tout est destiné a être significatif, visible, daté, cerné, présentable; fadisé, notre seul repère est l'abonnement ; ce qui consiste à camper une position qu'on sait partiale afon de mieux regarder le fleuve passer sans aller à la dérive. Une grille d'analyse en quelque sorte. Quelque chose de stable qu'on ne trouve nulle part dans les millieux des flux informels/informatifs.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article