Dans Mon Oncle de Jacques Tati, les deux fenêtres rondes de la maison ressemblaient à des yeux lorsque les têtes des personnages apparaissaient.Effet d'humour garanti. Car du reste, la maison, dans ce film, est un personnage à elle seule et sans doute même le personnage central.
Pour en revenir à cette vidéo où ces deux ronds subissent toutes les maltraitances des créatifs, qu'ils soient dessinés ou réels, sont les invariants, comme un fil d'Ariane, du "chouette j'ai trouvé une idée géniale", elle remonte aux racines du cadavre exquis graphique.
Vous me saisissez ? Pas vraiment (il ne vaut mieux pas du reste !).
Donc, deux rond : des environnements différents, des tonnes d'idées, la créativité quoi !
Va vous laisse comme deux ronds de flan ça !

Panamerican School of art and desong. (Société brésilienne)
L'utilisation interactive sous forme de tests ici.
Photobucket
Tag(s) : #pub
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog