Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

50 voitures polluent autant qu'un seul bus.

Ne vous fiez pas à la petite démo du début, mais laissez glisser votre regard vers ce faux bus réalisé en montant des voitures. Cinquante exactement. Une pub pour le bus réalisée à partir de voitures, en trompe l'œil et placée sous les nez des...automobilistes.

Cette campagne est intelligente en ce sens que sa finalisation utilise plusieurs média successifs, puis se retourne sur elle-même pour analyser les effets induits.





Le transport en voiture particulère c'est : 1,2 personne transportée.
Un bus d'aéroport transporte 50 passagers.
La différence d'énergie consommée par individu est patente.
Côté pub, l'installation a causé tant d'embouteillages (les gens ralentissant devant le "bus") que la nouvelle s'est répandue dans les médias et les blogs. Un site a été crée qui, grâce a une livecam comptabilisait les autos et les bus passant devant les installations avec la différence de gaz émis par personne.
Flighbussarna., le site suédois.

Que dire d'une campagne de pub, au bout du compte ? Qu'elle a été marquante et diffusée (la preuve elle déborde à l'étranger) ou bien qu'elle a pénétré le cerveau reptilien en culpabilisant les automobilistes ?
Elle a été efficace pour vendre quoi ? Le doute est là. Installer une image d'Epinal, mais diminuer le trafic, je n'y crois pas. Les pulsions humaines ne vont jamais vers l'inconfort. On ne prend les transports en commun que parce qu'on y est forcé, pas par une idéologie écologique naïve.
Alors ?

En ayant vu tout ça, vous allez prendre votre voiture et pas  faire 10 km à pied jusqu'à la gare routière, attendre un bus 10 minutes sous la pluie, vous frotter à des inconnus impolis et lourdauds, vous perdre, manquer de monnaie pour payer, risquer de vous faire agresser. L'idée écologique n'est qu'une idée.
Jusqu'à maintenant.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article