Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De source sûre



Connaissez-vous les montres molles de Dali ? (ici) La liquéfaction est liée, de façon imaginaire, à la chaleur. Un glaçon fond au soleil, mon cœur fond de te voir. Fondre, c'est avaler, ingurgiter, assimiler. Un état de la matière qui rejoint le liquide, à la limite du gazeux, un processus de déminéralisation. Mollesse caniculaire d'une douce entropie estivale.
Et quand, paradoxalement, ce rêve d'inconsistance liquide nous atteint de sa suffocante léthargie, nous ne pensons qu'u froid, au rigide, au cristallin : glaces fraîches, boissons glacées, sérénités polaires.
L'humain, en ses désirs prime toujours :
1- le plaisir immédiat de l'hédonisme.
2- Le contrepoids systématique du surmoi en émoi.
Du déséquilibre permanent et inassouvi des deux naît l'etre.
Mais si ça va bien, c'est que c'est tiède et ce n'est que du bien-être.
Donc, l'épicurisme est opposé à l'ontologie.
Vous avez capté ?
Non ? Alors, coincez la bulle.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article