Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La violence ordinaire



Cette vidéo, si elle reste affichée sur You Tube, est violente. Elle roule sur le net, diffusée par je ne sais qui, servant tel ou tel intérêt, alimentant le moulin des conversations, encore et encore.
Un type se fait arracher son portefeuiile par une bande de jeunes et, comme il ne se laisse pas faire, ça se passe mal. Et quand ça se passe mal, personne pour jouer les héros. Que feriez-vous, vous ?
Le populisme à élu un certain président pour lutter contre. Le populisme va encore bramer au manque de flics.
Que peut le populisme claironnant contre cet éternel phénomène des bandes dans les villes ?
Ce problème d'agression est sans fin qu'on le nomme tour à tour : insécurité, mal être, chômage des jeunes, vandalisme, que sais-je encore...
Si vous voulez continuer le débat, c'est ici ou sur les coms de Daily Motion, mais la jungle des opinions est quasi impénétrable :/

La vidéo a été retirée de YouTube et daily Motion, à l'heure qu'il est. Ce qui mérite sans doute débat quand on voit toutes les "cochonneries" qui y traînent.


Vidéo retirée par respect eu égard à la victime.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gg33 07/04/2009 18:24

A mort les racailles !

Sylvaine Pascual 07/04/2009 18:09

Et puis là:http://www.scoopeo.com/actu/la-video-de-lagression-dans-le-bus-est-elle-un-fake

Sylvaine Pascual 07/04/2009 18:08

La polémique autour de la vidéo enfle:http://www.buzzman-tv.com/good-idea/la-video-de-lagression-dans-le-bus-est-elle-un-fake/

wizzil 07/04/2009 12:45

je n'ai pas pu voir la vidéo, déjà retirée.. mais j'imagine !individualisme grandissant, réactions de ceux qui se sentent agressés, on est dans un cercle vicieux

Sandrine 06/04/2009 23:20

J'ai vu ça tout à l'heure ça m'a vraiment choqué que personne n'aide ce pauvre jeune homme. Et le chauffeur de bus qui ne fait rien. Il devrait y avoir un moyen d'alerter facilement la police dans les bus.