Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Portable Living Room



Un beau jour, on se réveille dans ce pays imaginaire où on n'est plus ce petit gros que tout le monde rejette, où on ne porte plus de palmes, où votre grand-mère acariâtre et laide s'est assoupie, comme flottant dans une boule à neige, quittant la terre, flottant et flottant encore, comme en rêve, corps astral dans l'espace bienfaisant des désirs assouvis : une sorte de nirvana de pacotille (pléonasme ?). Loin, très loin du quotidien tout gris d'un pavillon de banlieue, d'un jardin naïf et étriqué rempli der bibelots affreux, d'une vie sans horizon, d'un ennui sourd et plat. Très loin de tout ça.

Mais n'est-ce qu'un souvenir de rêve ? Sans doute. Mais l'irréalité inonde tellement, le souffle de l'imagination irrigue tant le cerveau, la bulle des désirs est si résistante malgré sa fragile finesse que le réel, ce réel honni s'en trouve...comme réalisé. C'est ça : nous, rêveurs, sommes les réalisateurs de nos vies.

 

Musique Garrison Starr, Pretending.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article