Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Voyages




C'est du rien dont je voudrais vous parler, ce rien qui meuble nos journées. Parler de tout et de rien avec vous, vous entretenir. Vous entre tenir la main, mine de rien, comme un effleurement de pensées, pétales voletant doucement dans le clair matin des villes. Parce que je ne suis rien, vous vous en doutiez déjà. La rude tâche d'être soi-même alors que tout me dit que je suis un autre, c'est déjà mieux que rien. « Parfois, j'ai l'impression d'être moi-même », joli aphorisme rimbaldien.

Courez sur ces images, vagabondez, laissez-vous porter par le flux diffus de vos impressions. Rien ni personne ne rattache ces images que vous-même. Pensez-y. Vous êtes seul au monde dans ces cas là. Seul à constuire mollement votre paysage intérieur.

Chill out d'images mêlées d'une mélopée douce et ouatée, comme l'éternelle part de céleste béatitude en vous qui affleure par moments ; dans ces moments-là où les nuages défilent, où de réminiscents visages tutoient vos souvenirs, où toutes vos connaissances fondent comme glace liquoreuse devant la nostalgie de l'être.

Ces riens vous rendent d'une impression si étrange et pourtant c'est vous, une facette de vous qui vous apparaît avec l'essentielle évidence du hasard. Flot d'images bienfaisantes, apaisantes. Vous découvrez alors que vous n'êtes pas que cet individu banal que les autres ont tissé, que ce réseau relationnel pris dans le ghetto des rituels de la société, que cet individu tristement anorexique de rêves éveillé. Vous vous découvrez poètes.

Sirotez ces images au soleil de vos pensées. Ne cherchez pas à capitaliser. Ne cherchez pas à critiquer, juger, démolir, déconstruire que sais-je encore de vos biles habituelles.

Cet instant, dans son côté unique et précieux, est perdu. Perdu à tout jamais. Déjà, il n'est plus rien. Passé. Plus rien. Je vous avais prévenus.



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

elisabetha 08/07/2009 09:50

j'adore ce texte. sur le voyage intérieur et l'état étrange des "artistes". En le lisant j'ai pensé immédiatement à un de mes amis, poéte, et ex prof de français, dont la vie hélas ne se résume plus qu'à cela, être soi même. Je lui écris régulièrement des cartes postales mais votre texte va changer avantageusement de mes petits jeux de mots pas toujours inspirés.J'ai eu vos coordonnés parce que vous êtes aussi un de mes lecteurs: le blog Infini.Bien que je n'ai jamais eu le plaisir de vous lire chez moi, j'espère que vous avez trouvé du plaisir en ma compagnie(très diversifiée). Amicalement.

bzeek 11/03/2009 09:39

Superbe vidéo, ainsi que le texte.Merci pour ce moment de "grâce" ...