Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Le futur proche selon Microsoft



Ce que l'on nomme habituellement « le réel » n'existe sans doute pas. Nos perceptions sont construites pour stabiliser un devenir, Bergson l'avait bien dit après les présocratiques. Un devenir, non pas en évolution linéaire, mais en perpétuelle mouvance et métamorphoses.

De cette vidéo à peine prémonitoire, l'objet quotidien perd de sa substance. Il sera perpétuelle transformation.

Nous identifions l'objet à son support. Par exemple, pour nous, l'argent est matérialisé sous forme de CB, de pièce, de billet ; nous oublions le terme : « matérialisé ». Cette vidéo montre que rien n'existe en soi et que tout n'est que re-présentation. Un support est polymorphe, polysémique. L'être n'est plus là où on croyait, dans la réalité incontournable des choses qui nous entourent, dans la stabilité rassurante de nos objets quotidiens.

Nous sommes entrés dans l'âge où il faudra quitter l'animisme des choses. Ce n'est guère rassurant a priori quoique cette vidéo nous donne cette sensation ouatée de baigner dans un bain tiède de flux nomades mais familiers.

Le réel n'est (et à rebours) n'a toujours été qu'un univers de signes qu'il s'agit de maîtriser. Votre pièce de monnaie a autant de réalité que ce flux monétaire, en fait ; de même que la valeur « or » qui fonde nos échanges, n'a qu'une valeur intersubjective. L'or n'est rien, en soi ...

Cette vidéo nous montre bien que des symboles : le CD, le journal, l'argent, la voiture individuelle, la maison ne sont que des symboles et que nous en somme tellement imprégnés que nous les tenons pour du réel. Et que donc on peut le posséder, ce réel.

Nous entrons timidement dans l'âge de l'accés.



Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article