Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Mythos

Photobucket

Des patchs humanitaires vont honorer notre époque et des oublis, à force de commémorations, de trépidants journalistes ne cessent de vociférer et de refaire l'immonde à longueur de colonnes. Nous tiédissons. La gauche équarrie est veule sans plus d'idéal que de naviguer à vue dans l'épais brouillard de la dissolution d'une époque, lestée du lourd fardeau malcommode du passé. Nous nous tissons un cocon de toutes ces célébrations en veux-tu en voilà. Célébrer n'est pas penser. Célébrer est religieux, sans plus. La vénération est une masse boueuse pétrie de bons sentiments et qui empêche sottement d'avancer au nom d'une idéographie gratifiante, pontifiante. Fiente. On expose et on légifère. On surexpose et on décrète. D'ailleurs qui ? Nous serions redevables de tous, ça amoindrit. Mais la source de la rébellion dans notre actuelle muséographie lénifiante est tarie. Le ciel est caché de tous ces nuages aux fantasques formes trop humaines. Et si c'était notre mythologie à nous ? Nos dieux aux frasques héroïques, à l'inénarrable passé dépassé. Nous sommes en quête d'une fracture historiale, mais nous cachons ce souci de révérences gracieuses et ébahies devant des statuaires. Célébrons donc. Et fermons les yeux. Rêvons.  Pour que ça ne se reproduise plus ; héroïques génies de la science ; éclaireurs du monde. Achetons des tonnes d'effigies, de biographies glacées, d'éditoriaux lénifiants. Fêtons. Faisons profil bas. Enterrons enterrons. Nos nouveaux dieux sont sous nos pieds.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article