Deux nouveaux spots, à la manière de Prevent it CA, moins gore, moins complaisamment choquants, mais tout aussi redoutables d'efficacité glaçante. L'argument est la sécurité sur les lieux de travail.

Mon oncle, qui était boxeur et motard, avait perdu une main, carrément sectionnée par une scie circulaire. A 20 ans. Je ne l'ai pas connu jeune, mais imaginez de perdre une main à cet âge-là, le traumatisme que ça a dû être. Vous devenez un "manchot" équipé d'une prothèse, on ne vous remarque plus que par ça, vous ne vivez plus qu'en fonction de ce handicap. Il a perdu ses deux passions d'un seul coup, pour une seconde d'inadvertance, pour une sécurité non mise ou un détail grotesque (que l'on juge comme tel après) et anodin. La boxe et la moto, il fut condamné à vie à ne les suivre que dans le journal "L'Equipe". Il s'était mis aux voitures automatiques et, de menuisier, il était devenu représentant en montres. Un des rares avantages qu'il ait retiré de son handicap, c'est que, arrivant au commissariat de police, il lui suffisait de poser son moignon sur le comptoir, et aussitôt l'amende s'évanouissait.


Alors, Maurice, je te dédicace ces deux spots.


Le laveur de carreaux et la scie circulaire.





Tag(s) : #pub
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog