Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Passe temps

Quand on lit, les mots sont comme les voitures que l'on croise sur un trajet, on les oublie. Dans un roman, vous n'avez retenu aucun mot, mais une impression, c'est sans doute ce qu'on appelle : le style. D'ailleurs, repense-t-on aux lectures faites, aux articles parcourus, aux bribes sans cesses captées de-ci, de-là par le regard. Bilan ? La lecture n'est qu'un passe temps. Encore un de ces tours de passe-passe du temps.

Quand bien même eussions-nous retenu des mots, quelques phrases, leur ressassement en vide le sens premier. Soit une voiture différente des autres aperçue sur la route, y repenser enlève la touche d'étonnement qui y était attachée. Donc, on oublie ce qu'on lit aussi bien que ce qu'on fait en lisant. Car lire est une œuvre complète : tout corrobore l'acte, les conditions qui l'encadrent, je veux dire le moment de la journée, le cadre extérieur, l'entourage, l'état d'esprit, l'intérêt, etc...On ne se rappelle pas de nous, lisant, ni même des mots donc, encore moins des phrases, des brisures, des rythmes, des silences et des foisonnements du texte.

On a pris tellement de fois la route, pour tellement de raisons. On a croisé tellement et tellement de voitures et de paysages plus ou moins familiers qu'on fourvoie tout ça dans le brouhaha silencieux du passé. C'est à y perdre son latin.

Quand on retrouve un auteur familier, c'est comme si on prenait une même route, un itinéraire déjà connu, mais avec des conditions différentes. Donc, pour tisser la métaphore, la route, c'est le style ; les voitures croisées sont les mots ; le paysage traversé, les conditions de la lecture. Le livre refermé, le voyage terminé, on est un peu quelqu'un d'autre. C'est dans ce « un peu » que le temps de la lecture est omniprésent.

Lire n'est donc pas une accaparation de connaissances. A la fin de mon parcours, il n'est pas nécessaire de me rappeler tous les véhicules croisés. Mon cerveau n'a pas assez de Giga octets pour retenir tous les livres que j'ai lus. Et d'ailleurs, quel intérêt ? Lire est donc bel est bien un passe temps, c'est comme vivre. Et aussi, chacun son style de lecture.


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article