Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

La flemme olympique.


J F kahn : excellente analyse J.O. et chine
envoyé par larnaut

Nous aurions dû laisser faire, peut-être ? Sans doute pas. Eteindre la flamme, souffler les bougies, tout un symbole. La flamme est passée par Paris, dopée de tous les intérêts économiques si prometteurs d'une Chine et banquière et ouvrière et... dit Jean François Kahn modèle fascinant d'un Etat totalitaire pour les puissances capitalistes.

Deux situations hétérogènes entremêlées : le Tibet et les droits de l'homme. Un pays qui s'est éveillé au monde et le prouve par ces JO.

Quelle nation n'a pas ses casseroles d'annexions, de fourberies, d'atteintes aux libertés, de non dits sur le passé ? Quelle nation ayant reçu les JO peut-elle se targuer d'avoir les mains propres ?

D'abord le Tibet. Longue histoire. Nos laïcs post soixante-huitards vont soutenir un régime religieux qui, s'il se prétend non violent, est régressif. Que des moines se fassent le porte drapeau d'une nation est quand-même inquiétant. Je ne défends pas le régime chinois  mais le régionalisme bouddhiste est ancestral et moyen-âgeux. Où sont les démocrates au Tibet ?

Les droits de l'homme. Arrête ton char ! Les Etats-Unis les respectent-ils ? Nous-mêmes ne reconduisons-nous pas des pères de famille aux frontières dans des conditions indignes d'une démocratie ? Regardons-nous.

La forme olympique dans tout ça ? La Chine est le nouveau géant de ce monde. La banque mondiale passe par ce pays.

Boycottons et nous passerons à côté d'une ouverture possible.

Allons-y et nous cautionnons cette justice expéditive et totalitaire.

Que faire alors ?

Ce qu'on a fait à Paris : souffler sur la flamme. Y aller, mais refuser les médailles.

Heu...non, peut-être pas quand même. Refuser de gagner ? Heu... non plus. Parce que souffler sur la flamme peut, soit l'éteindre, soit l'attiser. Alors ne pas souffler, fermer les yeux. Non.

Déjà, et c'est sans doute le mieux, attendre un signe de ce gouvernement. Une absence puissamment symbolique lors d'une certaine cérémonie. Puisque tout est dans les symboles. Jouons l'ouverture en n'y étant pas.


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article