Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rubik's 3.

Et d’une main et en 18 secondes.

Moi, à l’époque où je savais le faire, ayant appris les formules par cœur, il me fallait en moyenne une minutes pour le remettre sur patte, ce maudit cube de plastoc.
J’ânonnais les formules, face par face, comme un bûcheron coupe une forêt, arbre par arbre. Ma technique, si on peut dire, était préhistoriquement linéaire. Tell face va à telle place et ainsi de suite. Le tout avec un ordre de construction soviétiquement immuable.
C’est ce que nous faisons tous dans la vie, en fait. Nous appliquons d’habituelles formules qui marchent, sans rien analyser du réel, par manque de temps et par flemme.
Lui, pour gagner du temps, il analyse d’abord la situation initiale.
Il mémorise les schémas de construction les mieux adaptés au critère temps.
Le reste est un déroulement de son programme intériorisé.
Il fonctionne comme les bons joueurs d’échecs qui scénarisent intérieurement les 6 ou 7 coups à venir en subodorant les écueils ou accidents possibles.
Qu’il le fasse d’une main est superficiel et m’as-tu vu.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article