Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Le génocide démocratique.

On vote, on oublie les visages, les gens, la pauvreté, la misère la déshérence, l’oubli lui même. On laisse pour compte. Une pluie de visages sur ce site vient ressusciter l’humanisme en nous. Quand on les voit, nos piètres arguments de bistrot ne tiennent pas, ne tiennent plus, s’estompent. On en vient à penser que les extrêmes ont raison, sans doute. Que nos navigations incertaines entre libéralisme et socialisme bon teint ne visitent pas les canaux éloignés des marginalités. De ces infâmes solitudes. De ces visages façonnés du bitume de nos éloignements bourgeois. On vote pour nous. On ne vote pas pour eux. On vote pour le centre d’un système solaire qui ne réchauffera jamais les planètes éloignées. C’est un génocide, sous nos yeux : l’indifférence.

image hébergée par photomaniak.com Cliquez sur l'image pour accéder aux photos. 

 

Regards, scrutations. Incertitude du jugement. Ils n'ont rien fait d'autre que d'être là et de devenir. Et nous aussi. Deux routes parallèles qui ne se rencontrent pas. Les mêmes visages pourtant. Ceux-ci plus burinés de faim et de vent. Nous voyons la misère, nous la voyons, nous ne faisons que ça d'ailleurs tant elle nous saute aux yeux. C'est odieux ce que nous sommes. C'est pour cela qu'existe cette croyance en Dieu qui explique parfaitement la pauvreté par le chemin de croix. Mais qui n'aide au fond que nos bonnes consciences qu'un petit tas de photos, jeté là, pêle-mêle, vient perturber l'espace d'un battement de cils. Le temps d'un oubli certain dans la seconde qui suit. Nos affaires, c'est la survie des nôtres. Le reste ne nous regarde pas. Ces visages-là nous regardent pourtant, cet immense cortège muet de l'insalubrité, de l'alcoolisme, des blessures, du chômage...

Quand je pense que les Français vont voter pour l'ultra libéralisme, permettez-moi de dire, au nom de ces gens-là que je suis légèrement écoeuré....

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article