Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Amsterdam : heure de pointe

Pour être allé à Pékin il y a une vingtaine d'année, ces nuagelets de cyclistes ne sont rien. Dans la capitale chinoise, l'heure de pointe était un envahissement sidéral par les cyclistes sur leurs vieilles montures rouillées. Un flot gigantesque de milliers de cyclistes au rythme lent mais impavide et inarrêtable. Pour traverser la route à pied, il y fallait une belle vigilance car nos Chinois circulaient sur quatre voies : les deux voies principales charriant le manière ininterrompue le gros de la troupe et deux voies annexes et inversées près des trottoirs pour ceux devant tourner tôt ou tard. Pour traverser, il fallait regarder d'abord à droite, puis à gauche, puis de nouveau à droite et enfin à gauche. La spécialité du cycliste chinois est qu'il ne s'arrête jamais, ne met jamais pied à terre, ce doit sans doute être déshonorant et donc le piéton est un alien qu'on évite à peine.

Et voilà donc ces quelques cyclistes hollandais qui, parce qu'ils sont plus nombreux que les automobilistes, passent pour une horde sauvage, un flot incessant et invasif. Tout est relatif, vraiment...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article