Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

10% sur les zifles !

Dominique Besnehard  "Je suis féministe" (...) "Mais Caroline De Haas là, j'ai envie de la gifler" Jean-Pierre Elkabbach : "Il n'est pas impossible que vous ne soyez pas le seul".

Nonobostant le fait qu'il apparaît en coiffeur dans le dernier film de Michael Haneke "Happy End" entre les immenses Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert en une déconcertante prestation d'acteur de théâtre de patronage, une peu comme Carla Bruni dans un Woody Allen, apparition surréaliste et complètement décalée d'un amateur venant faire le guignol dans un film d'auteur (peut-être la  contrepartie d'une réduc sur les fameux 10%), le Dominique se fait le Don Quichotte des gifles virtuelles. Certes, on le sait bien incapable de gifler quiconque et c'est sans doute bien ça le problème. Cette gifle est symbolique : elle est l'étendard de toutes les claques bien réelles celles-là que se prennent les femmes ; elle est le signifiant sous-tendu par des myriades d'actes allant du méprisant au violent. Ne pas oublier non plus que Dominique insinuait récemment que certaines femmes se plaignaient d'humiliations pour faire leurs intéressantes, une autre façon de coucher, en somme !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article