Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Paris-poubelle

Beurkitude

La SNCF a mandaté une entreprise pour faire un grand nettoyage de la Petite Ceinture entre les voies du chemin de fer du Nord et la Porte de Clignancourt, des deux côtés de la Porte des Poissonniers où habitaient plus de 350 personnes pendant plusieurs années dans le plus grand bidonville de Paris. Énorme travail réalisé par la vaillante équipe de la société SM. Avec le concours de deux pelleteuses rail/route, d’un dumper et d’un camion porte conteneur, les professionnels doivent être vigilants pour éviter de tomber sur des bombonnes de gaz ou des rats qui prolifèrent sous les nombreux détritus. Une mission de 2 mois environ, débutée dès l’expulsion du camp, début novembre 2017 et qui devrait continuer jusqu’à fin janvier 2018 tellement la tâche est colossale. Après avoir constaté que la Petite Ceinture est un véritable refuge pour sans-abri, SDF, Roms et squatteurs en tout genre

Ci dessous, vidéo réalisée avant l'évacuation.

La Petite Ceinture est devenue un véritable refuge pour sans abri, SDF, Roms et toutes sortes de personnes qui s'y réfugient sous les ponts, tunnels et autres ouvrages d'art. À l'occasion de l'installation (en juillet 2017) puis de l'évacuation (septembre 2017) d'un camp de demandeurs d'asile albanais et bulgares dans le 14ème arrondissement, on découvre l'ampleur du phénomène et le travail de fond effectué par la mission de l'Unité d'Assistance aux Sans Abri de la ville de Paris, tout autant que le nettoyage des lieux par l'association Espaces qui entretient au quotidien la Petite Ceinture. On comprend ainsi la mobilisation de la ville dans le cadre de sa mission humanitaire mais aussi du fait de son désir d'ouvrir certaines sections de la ligne aux parisiens. Interviennent aussi la Direction des Espaces Verts et les services techniques de la ville comme les serruriers pour sécuriser l'espace, autant que faire se peut. On découvre que ce dernier espace libre dans Paris attire de plus en plus de sans abri sans qu'il ne soit possible de tout maîtriser comme c'est le cas avec le camp de Roms de la Porte des Poissonniers dans le 18ème arrondissement où plus de 400 personnes vivent depuis des années ... Avec son cortège de conséquences compliquées à gérer : déchets, rongeurs, hygiène, maladies ...Et comme dans une BD d'Astérix, cela se finit par un banquet, en l'occurrence un repas de quartier ...

C-dessous : l'expulsion du bidonville

Les occupants du grand bidonville de la Petite Ceinture à la Porte des Poissonniers, dans le 18ème arrondissement de Paris, ont été expulsés le matin du 28 novembre 2017. Si la police interdisait de filmer les personnes et le processus de leur mise à l’abri, François Godard a pu aller constater que l’opération avait été effectuée dans le calme et la sécurité. Mais le problème n’est pas résolu pour autant : une mise à l’abri provisoire des habitants de ce camp ne satisfait pas les associations qui les soutiennent, un énorme travail d’évacuation des déchets et de nettoyage doit être entrepris par la SNCF sur la Petite Ceinture et les services de la ville de Paris ont aussi fort à faire pour rendre propres et fréquentables les abords de la rue Belliard et du Boulevard Ney jonchés de détritus et de déjections humaines. De nouveaux campements et baraques se sont aussi installées à cent mètres du gros bidonville, toujours sur la Petite Ceinture, aux abords et sous la Porte de Clignancourt. Une heure après l’évacuation du gros bidonville, les habitants de ces nouvelles constructions vaquaient tranquillement à leurs occupations … Les populations Roms qui occupent les lieux s’avèrent très mobiles et ont aussi investi un autre endroit de la Petite ceinture, au début de la tranchée du boulevard Pereire dans le 17ème arrondissement, sous la rue de Saussure : un campement de 5 baraques qui doit aussi être évacué très prochainement et dont les abords font l’objet d’une sécurisation afin d’éviter la création d’un nouveau grand bidonville dans Paris.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article