Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Le hot dog harcelé

Touche pas à ma bouffe

L'invariant des pubs qui utilisent une mise en scène en trompe l'œil de type 'social experiment', c'est que le message est formaté pour appâter les bonnes âmes. Le sens moralisant est univoque et irrévocable tant il est sous tendu par un schéma accablant. On compare ici un jeune garçon harcelé et un hot-dog trituré, en guise de métaphore.

Dans 95% de cas, si le double cheese est informe, le client va se plaindre. Du coup, on se demande bien qui sont les 5% qui acceptent de manger le chien chaud déglingué sans rechigner. Notre regard se porte alors sur l'ado malmené dans l'indifférence générale. Personne ne se plaint, personne ne signale. Juste un jeu de regards en coin ouvrant tout l'espace de l'hypocrisie sociétale.

Certes, mais ce n'est pas mon gosse, c'est celui d'un autre ; donc on en revient au hamburger qui est le mien. 88% des gens feignent l'indifférence devant les ennuis qu'ils courent à signaler un fait qui ne les concerne pas directement.

Donc, le message est immédiatement efficace : on s'indigne, mais il est basé sur des prémices popeautées. Disons en fin de compte que si le message général est dans l'air du temps, c'est quand même un bien pour les victimes dont la parole, peu à peu se libère.

 

it is dumb in some parts, but they are making a point that people care more about product than they do people.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article