Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout à la main, à l'ancienne, les Amish refusent la technologie : pas de moteur, pas d'électricité, pas de voitures ni de tracteurs, seule l'entraide collective, le partage tissent le lien humain. Ils vivent en communautés éparses, c'est une diaspora avec différents courants plus ou moins traditionalistes, spartiates, hors du temps. On le voit ici dans cette construction de ferme. Le nombre de bras y supplée la technique : pas de grue, pas de palan. Le travail n'est pas rémunéré, il est la valeur qui lie les hommes entre eux dans un lien de fraternité. un coup de main entre amis ? Non, un mouvement global de la communauté autour d'un projet collectif. Chacun son rôle défini, c'est très fortement structuré.

Quand on lit le témoignage de Saloma Miller, on voit que vivre chez les Amish, c'est se confiner dans une bulle d'intégrisme religieux. Pas question, sous peine de bannissement de suivre des études universitaires. On ne peut vivre que comme sous un dôme, sous une cloche, sous le joug de Jésus Christ, d'un Jésus Christ resté figé dans une époque moyenâgeuse pérenne. Le revers de la médaille...

Partager cet article

Repost 0