Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soutenir le regard

Je t'envisage, tu m'envisages...

On n'est tellement habitué à la familiarité des proches qu'on n'en voit plus l'étrangeté, experts que nous sommes de cette sémiologie répétitive des signes envoyés. Les mille masques du langage opacifient notre lecture à ne plus voir la lettre volée, pourtant en évidence, là, sous notre nez. L'autre. Les peintres, les photographes s'absentent à cette chape de sens qui cache les êtres sous une forêt de signaux en fourvoyant d'avance tout contact possible. Donc, regarder quelqu'un, en l'absence de conversation, de projet, de banalité, est un objectif à lui seul qui vire à la confrontation. Et sans doute avec soi-même. On cherche quels signaux elle envoie et c'est déjà dévier vers le sens commun. Hors cette machinerie pourvoyeuse de compréhensions cernées, on s'abîme vers la dissonance cognitive et c'est sans doute là, dans ce désert d'intentions prêtées, que l'évidence d'un visage paraît en sa folle étrangeté. On a sans doute fait un prmier pas, tout petit.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article