Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Pub : Heineken, pire que Pepsi ?

Pub : Heineken, pire que Pepsi ?

Quand les pubeux donnent des leçons d'humanité en carton pâte

Sous-titrage de cette pub par Koreus

Les boissons gazeuses, alcoolisées ou non, donnent dans le hashtag de type "Nuit Debout" ou les Indignés avec #Resistance pour Pepsi et #OpenYourWorld pour Heineken, sauf que c'est politiquement plus que simpliste et vraiment édulcoré.

En réponse au spot lénifiant de Pepsi, la marque de bière sort ce "social experiment" lénifiant et insipide. On cherche l'assentiment général dans un bain de coolitude rousseauiste bien raplapla. Le pitch est de réunir dans un blind date deux personnes aux opinions opposées dans un domaine précis, de leur faire réaliser une tâche, puis de leur révéler leur opposition pour enfin discuter de tout cela relax autour d'une bonne bliniouse.

Cette pub est présentée comme étant l'antidote au spot Pepsi qui avait assommé le web par la viralité quasi instantanée d'un faux bad buzz. L'antidote fonctionne effectivement à merveille car cette pub n'étant pas critiquée alors qu'elle est en tout point identique à l'autre au niveau de l'empathie, elle s'est fait son chemin de viralité dans le champ paradisiaque des bons buzz.

Dans le scénario, deux opposés : le bon et le méchant, l'ouverture d'esprit contre la régression mentale. Ainsi Heineken oppose un climatosceptique à un scientifique, un macho et une féministe, uns sorte de représentant sexiste de la Manif pour Tous et un transgenre. On voit tout de suite qui incarne le bon et qui est le méchant.

L'entourloupe est que cette mise en scène met les deux points de vue à égalité, sur un même niveau réflexif et que les problèmes sociaux peuvent se résoudre comme ça, sur le pouce, autour d'une bonne bière, en quelques coups de cuiller à pot. Caricatural et trompeur par cette mise en scène de personnages fortement connotés : le beauf de l'HLM de Renaud opposé au bobo ouvert d'esprit lisant les Inrocks.

Un joli trompe l'œil sociologique.

PS : Heineken traîne derrière lui ce bad buzz en Mongolie (lien ci-dessous)

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article