Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mélenchon et l'alliance bolivarienne

Article 62 du programme de Mélenchon :

Mélenchon et l'alliance bolivarienne

El Chon

Cela fait partie du côté "pittoresque" de Mélenchon cette béatitude néo trotskyste. On connaît maintenant les tenants et aboutissants de la politique de Chavez au Venezuela qui, avec sans doute toutes les meilleures intentions du monde, a mené au désastre actuel. Cette opposition brutale aux Etats-Unis sous prétexte de tiers-mondisme social, c'est comme mener le Titanic vers un iceberg en chantant l'Internationale. Le Venezuela avait d'immenses ressources énergétiques , mais cette faillite collective autour de ce président populiste est le point aveugle que Mélenchon ne voit pas - ou ne veut pas voir. Les beaux idéaux de partage utopistes ont tous mené à des totalitarismes, à des régimes militaires et, en réaction à des oligarchies mafieuses suite à l'effondrement des systèmes, des si beaux systèmes. Les doux yeux de Mélenchon au regard de ces mythes datés et son culte populiste de sa personnalité confèrent un côté assez parano à son programme.

Mélenchon et l'alliance bolivarienne
Mélenchon et l'alliance bolivarienne

Un point de vue intéressant trouvé sur Reddit France :

Mon problème avec son programme c'est qu'il dépend entièrement de la capacité à pouvoir renégocier de multiples traités internationnaux, et pas seulement les traités européens, et ce en très peu de temps dans le but d'appliquer un programme très protectionniste, plus protectionniste que ce que demande la mère Le Pen, et de financer ce programme via beaucoup d'emprunts. Je pense que c'est impossible diplomatiquement d'autant plus que Mélenchon n'est pas quelqu'un de consensuel. D'un point de vue relance je suis sceptique vis-à-vis d'un programme qui va créer beaucoup d'inflation et avec 0 garantie sur l'emploi même à long terme.

source : Reddit /u/Lassalade

J'étaye. Le programme économique de Mélenchon c'est en gros une revalorisation des salaires, des retraites, des aides aux précaires (logement, handicaps, faim), une baisse de cotisation pour beaucoup d'entreprises, un investissement public très important (justice, écologie, mer, santé, éducation, culture), une baisse du temps de travail, des impôts plus importants pour les plus aisés, pour les grandes entreprises, une taxation des transactions financières, des rémunérations d'actionnaires. Ajouté à cela il y a une tonne de mesures protectionnistes qui sont disséminées dans tous les recoins du programme, pour les quotas de pêche, les flottes commerciales, des taxes "pollution" sur tous les biens importés ou produits dans des conditions inhumaines, de très très nombreuses nationalisations.

Pour info. l'investissement sur 5 ans c'est 100 Mds, la dépense publique elle augmente de 170 Mds par an, ce sont les chiffres données par FI. Maintenant la justification pour n'avoir à emprunter que 100 Mds alors qu'on fait péter la dépense c'est le fait qu'on aura une croissance à 2%, un taux de chômage à 6% avec 3,5 Ms d'emplois créés, la République aura 190 Mds de recettes en plus par an puis après avoir eu en 2018 un déficit à plus de 4% on aura un excédent budgétaire.

Et là je vous le dis je suis complètement ouvert à la discussion, aux critiques, etc... mais c'est du n'importe quoi.

Mitterrand a essayé une forme de relance keynésienne à base de subventions, d'aides, quand il a vu que l'argent redistribué partait à l'extérieur il a agit de manière pragmatique et maintenant il se fait traiter de traître. Mélenchon croit être plus intelligent il se dit que pour que l'argent renvoyé dans l'économie ne parte pas à l'extérieur il faut du protectionnisme. Et bien, objectivement, au vu de ce que demande son programme, c'est impossible pour la France de renégocier autant les traités intra-européens, les traités bilatéraux entre l'UE et les autres nations et les accords de l'OMC, surtout si c'est Mélenchon à la barre. Si Mélenchon est élu et si par miracle il arrivait à avoir une majorité, son programme économique serait totalement inapplicable puisqu'on ne pourrait pas en moins de 2 ans renégocier tous ces traités. Commencer la relance de Mélenchon sans la renégociation ça serait le pire scénario puisqu'on aiderait les autres pays en créant de l'inflation chez nous donc en augmentant la pauvreté et en dilapidant les investissements et possibilités d'investissements privés en France.

Deuxièmement, si Mélenchon arrivait à renégocier les traités, c'est-à-dire à ne pas prendre de gros tarifs et quotas, je ne suis même pas convaincu par la capacité de relance du programme: les 2 millions d'emplois dans l'écologie, les 300 000 dans l'économie de la mer c'est un mensonge; il y a aujourd'hui 160 000 personnes chez EDF donc disons 1.5M dans le secteur de l'énergie et 300 000 personnes qui travaillent dans le secteur maritime. Donc on va doubler le nombre d'emplois dans les deux secteurs ? Tout en supprimant le nucléaire ? Ou alors il y aura plus d'agriculteurs sachant que des logements vont être construits et que les surfaces agricoles vont continuer à être rognés ? L'autre mensonge c'est de dire que la transition écologique va forcément créer beaucoup d'emplois sachant que le protectionnisme qui va de pair avec va nous coûter des marchés internationaux et donc des emplois. Les 32 heures c'est aussi une bonne blague. Il n'y a aucun consensus sur l'efficacité d'augmenter ou de baisser le nombre d'heures légales sur le taux de chômage. Quand on augmente le nombre d'heures légales il y a deux effets: pour un travail en nombre d'heures donné il y a besoin de moins d'employés donc on embauche moins mais en même temps ça baisse le coût du travail donc ça rend le pays plus attractif et ça peut créer de l'emploi. C'est le contraire quand on baisse le nombre d'heures légales. Ces deux effets ils existent et les démagos de droite et de gauche vont prétendre qu'il n'en existe qu'un. Alors quand on dit qu'il faut baisser ou augmenter le nombre d'heures légales c'est juste du populisme, souvent ça ne sert à rien pour l'économie.

Le dernier point que je veux faire, et je pourrais en faire plein d'autres, c'est sur l'inflation. Mélenchon lui-même a dit dans un débat récent que si son programme se met en place il s'attendait à une inflation à 5% ce qui ferait baisser le poids de la dette et permettrait de la rembourser. L'inflation à 5% elle sera normale étant donné les subventions, la création monétaire, les hausses d'impôts pour les riches, les nationalisations, le protectionnisme qui fera monter les prix de très nombreux produits et là le SMIC qui passe 1120 euros à 1300 il va rien compenser du tout surtout si l'inflation dure; ça va plus loin puisque détenir des avoirs français et des euros deviendrait une perte au fil du temps, on aurait un cercle vicieux et une chute des investissements en France et en Europe, donc non seulement on se foutrait dans la merde mais on foutrait aussi le reste de l'Europe dans la merde en forçant une grande dévaluation de l'euro et en rendant l'Europe et sa dette très inattractive.

 

Maintenant je ne me considère pas comme libéral, je pense juste que le programme économique de Mélenchon est con et pourrait avoir l'effet inverse de ce qu'il propose. Par ailleurs je pense qu'il ne le fait pas exprès, il ne comprend pas comment fonctionne l'économie mondiale, tout comme il ne comprend pas la géopolitique mondiale.

Pour ma part, je crois en une politique bâton et carotte / incitative de relance pour la consommation de biens français, et donc pas de transfert direct d'argent, avec dans le même temps une politique incitative de relance de l'investissement en France. Bien entendu, les candidats étant tellement ancrés dans leur idéologie, aucun ne propose vraiment d'appliquer ces deux volets en même temps.

Lien pour le fil de discussion

 

Tag(s) : #politique

Partager cet article

Repost 0