Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fine Lame

Ce couteau à manche double sert à impressionner la galerie. Le couteau papillon, ou balisong, permet de jouer les fines lames par des manips chorégraphiées au millimètre. On trouve pas mal de tutos permettant l'apprivoiser l'engin sur le net (un exemple).

 

 

Origines du balisong, les Philippines au temps de la colonisation espagnole :

"La province de Batangas tint sa promesse de révolte. En 1572, dans un des quartiers de Taal, est née la redoutable arme "Balisong" en tagal "Bali(ng) Sung(ay)", nommée d'après le quartier où ils fabriquent des lames de corne de buffle d'eau (Bubalus bubalis), Kulaban (ou lame de corne de buffle utilisé pour cueillir la chair de coco). L'armurier batangueños eut l'idée de fabriquer des balisongs en suivant l'exemple de l'éventail castillan, les soldats espagnols ne pensaient pas qu'une arme pût être cachée ainsi. Le milieu de l'éventail cache une lame en corne de buffle. Plus tard, celle-ci sera remplacée par une lame en métal.

L'idée de fabriquer le couteau balisong vient de là. La lame en métal, les poignées pliantes en corne de buffle pour cacher la lame. Quand les conquistadors espagnols ont décrété la loi interdisant tous les habitants des îles de se promener avec leurs bôlò ou dague, craignant que leurs soldats ne se fassent décapiter ou poignarder, pendant la promenade de nuit par les insurgés Philippins, les habitants ont trouvé cet alternative, fabriquant des couteaux pliants faciles à cacher."

Wikipedia

Tag(s) : #skill

Partager cet article

Repost 0