Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Pas de droits d'auteur pour cette vidéo

Danse avec les loups

Cette vidéo postée originellement sur YouTube a été réuploadée par un inconnu sur Facebook. Elle y a fait 4,5 millions de vues sans être monétisée. Sur la plateforme YouTube, elle n'a été visionnée seulement 140 000 fois. Le type qui l'a postée n'a donc pas été rémunéré à la hauteur du nombre visites global. Aucune authentification du contenu n'est apparemment exigible sur Facebook sauf si celui-ci est signalé par plusieurs utilisateurs. Cette vidéo assez chiadée est devenue virale sans que son auteur en profite.

En général les vidéos virales rapportent à leur auteur. Par exemple, sur mon blog, quand je poste une vidéo, les visites s'incrémentent directement sur le compte de leur auteur en tant que "embedded". Quand elle apparaît sur un autre site de type Spi0n ou MinuteBuzz, c'est la même chose, sauf qu'elle entretient une plus-value publicitaire indirectement (les pubs postées sur le site) ; ceci étant légal et gagnant-gagnant. Ce qui devrait être illégal, c'est le téléchargement de la vidéo d'origine sur un autre support ou même un autre utilisateur Facebook dans la mesure où c'est une vidéo visant à faire vivre son auteur.

Une fois, des gus ont scanné mon blog pour voir combien je me faisais. Pas un radis, c'est juste pour le fun. Et même il me coûte 60€ par an d'hébergement pour...ne pas avoir de publicités ! Where the hell is the brouzouf ? Ben...pas dans ma poche en tout cas.

TV killed the radio star, but facebook is killing the youtube star. It's a shame.

Person A makes a video and posts it on YouTube.

Person B downloads the video and posts it on Facebook without crediting or linking to person A's video.

Person B is now making money off of person A's creation, and person A is missing out on potential money due to a spilt audience

“Freebooting” is the practice of downloading copyrighted content from a media-hosting website and re-uploading it without the creator’s permission, typically in order to accumulate a large following or for commercial profit through advertising revenue. The practice should not be confused with “mirroring,” or the recovery of censored or lost media content using a similar method for non-commercial and archival purposes.

source

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article