Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Petite impro loopée

Un pro de l'impro

Le loop est lassant en live par manque de finesse. On écoute une fois, on s'extasie et c'est mort. On retourne à son Ritchie Hawtin et ses finesses au casque. Le loop, c'est pour le badaud qui passe dans la rue. la techno n'aurait pas survécu à ça si elle n'était qu'une musique répétitive. Phiippe Glass ou Terry Riley, les précurseurs, avaient tissé mille lacis méandreux dans leur musique sérielle, tellement que l'oreille s'y perdait comme dans une forêt touffue. Il aura fallu des mélodistes hors pair comme Edgar Froese (Tangerine Dream), Klaus Schulze ou Marshall Jefferson pour qui s'épanouissent les mille chemins de l'électro dont toute notre époque musicale est nimbée. Le gros break du milieu n'y change rien, c'est pauvre de chez pauvre ; même le gabber est plus riche, plus profond. Tout ce qui brille n'est pas or. Rendons donc grâce à Idealogue d'être très concis dans ses impros afin d'éviter l'ennui.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article