Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Pas de femme voilée au restaurant Le Cénacle

Pas de femme voilée au restaurant Le Cénacle

Tremblay - 93

Cauchemar en cuisine

"Tous les musulmans sont des terroristes", cette assertion trumpienne a été proférée par le chef étoilé Jean-Baptiste Debreux du restaurant gastronomique Le Cénacle qui a refusé deux clientes voilées.

On a connu ça en France il y a peu, l'étoile jaune, pour d'autres raisons. Merde, il faut penser à ça. C'est comme une mayonnaise qui monte un peu trop bien cet amalgame. Personnellement, je suis contre le voile, je pense que c'est un asservissement de la femme ; mais avant tout, je suis contre l'apartheid, la dsicrimination, alors, je mets un mouchoir pensant que l'histoire aura tôt ou tard raison de cet obscurantisme qui se manifeste, entre autres, de manière vestimentaire. Il n'y a pas d'"invasion musulmane" en France, on a seulement créé des ghettos devenus pérennes par un mépris pseudo-colonial. Ghettos, étoile jaune, discrimination, on sait où ça mène...

D'un autre côté (dialectique, hein...) des femmes voilées dans un restaurant non halal, c'est de la provocation évidente avec ce film aussitôt diffusé, car j'imagine qu'elles devaient sans doute connaître les dispositions du patron.  C'est un peu comme si des femmes voilées, c'est-à-dire affichant ostensiblement leur religion avec tous ses rituels venaient dans une charcuterie, il y a un non-sens quelque part. D'aucune affirmeront qu'elles se sont auto-expulsées :

- On ne veut pas être servies par des racistes, Monsieur.

- Les "racistes" comme moi ne posent pas des bombes !

Et la synthèse dans tout ça ? Sans doute pas, tant notre société est fracturée, morcelée, émiettée de jour en jour par des tireurs de nappe d'un côté ou de l'autre. Le moindre événement, fomenté ou non, devient une poudrière à rumeurs et à délits d'opinion. On est clairement dans une crise identitaire couvant depuis le post colonialisme et que la grande prospérité de l'après guerre avait mise au second plan, crise identitaire multiple et protéiforme surmultipliée par les édicocrates islamophiles et islmaophobes et par une crise sociale tout court.

"Depuis la polémique autour du burkini, les agressions contre les femmes voilées se multiplient sur les plages mais également dans les rues. Une intolérance religieuse transformée en haine qui n’est que le résultat d’un mois de matraque médiatique et d’instrumentalisation politique contre l’islam et les musulmans."

source

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques 30/08/2016 13:38

Deux musulmanes pratiquantes (?); cad au moins voilées, vont dans un restaurant gastronomique (pas la Mc Do hallali du coin) avec l'idée de faire parler d'elles, pauvres victimes de l'islamophobie rampante, MLP oblige...
Je souhaite que la justice, qui s'est "auto saisie" du dossier, vu l'importance du délit, fasse preuve d'autant de célérité dans l'instruction de ce cas éminemment hyper gravissime ( sinon, toutes les ligues anti machin ne seraient pas montées au créneau...)
Je ne vis plus en France depuis dix ans, Dieu (Allah, Shiva, Boudha, ?, mettez les noms qui conviennent)

Merci