Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vincentdidier

Quand les Allemands rentrent à la maison

Ce troupeau de supporters moutons (pléonasme) va dans la même direction. Un peu comme les Allemands avaient un boulevard pour aller en finale en écrasant l'équipe de France. C'était dit ! Tous les journaux avaient titré qu'on serait éliminés et nos moutons teutons se dirigeaient déjà vers le Stade de France. Le but de Lloris fut bombardé de scuds, enfin le but, tout autour des buts, hors cadre sauf une fois où notre Hugo a jailli comme un beau diable bleu. Rien dans les filets français. Bredouilles les champions !

Les moutons dans leur élan ont donc pris la direction inverse, vu la force inertielle et, comme dans un cartoon, ont continué leur route, niant l'évidence. Le chef, ce jour-là, a même avalé ses crottes de nez ! C'est dire !

La France, qui a le complexe d'Astérix, y a à peine cru. A la fin du match, les frenchies se sont même pris pour les Islandais, s'identifiant à ce petit David ayant vaincu l'indéboulonnable Goliath. Syndrome de la talonnette. Habitués du french bashing au kilomètre. Clapping du complexé contre clap de fin du décomplexé. Battiston est vengé, on respire.

Hep ! Les moutons teutons, vous vous gourrez de sens ! Par ici la sortie ! Raus ! A gauche, c'est notre route à nous. On est en voie de guérison, de perdre le boulet de 2010. Et je pense que sur ce coup-là on peut tirer notre chapeau à Didier dont je suis fier de partager le prénom. Nom d'un mouton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article